"A la fin, on n'aura plus rien" : les agriculteurs confrontés à une terrible sécheresse

  • A
  • A
En Haute-Garonne, les sols sont déjà craquelés. 1:23
En Haute-Garonne, les sols sont déjà craquelés. © GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
A peine 15 millimètres d’eau sont tombés sur tout le territoire au mois de juillet. 73 départements ont déjà pris des arrêtés de restrictions d'eau. Les agriculteurs voient les cultures dépérir et souffrir de cette sécheresse. Exemple à Sabonnères, en Haute-Garonne, où la pluie n'est pas attendue avant la mi-août. 
REPORTAGE

Les fortes chaleurs estivales sont également accompagnées par la sécheresse. A peine 15 millimètres d'eau sont tombés sur tout le territoire au mois de juillet, ce qui en fait le mois le plus sec depuis 1959. Et c'est loin d'être fini avec la vague de chaleur qui doit arriver à partir de jeudi. Déjà 73 départements ont pris des arrêtés de restrictions d'eau, et les agriculteurs voient les cultures dépérir et souffrir de ce manque d'eau.

"A la fin, on n'aura plus rien"

A Sabonnères, en Haute-Garonne, Jean-François Lamassé ne peut que constater l'étendue des dégâts : la terre est craquelée. Sur ses 140 hectares de blé d'orge et surtout de tournesols, il n'est tombé que trois millimètres il y a 15 jours, mais depuis, plus rien. Il s'attend à un gros manque à gagner. "D’habitude, on a entre 23 et 25 quintaux de tournesols. Là, on va en avoir seulement entre 10 et 12. Tous les jours, on perd du rendement et à la fin on n’aura plus rien !" déplore-t-il.

La pluie attendue le 15 août, au mieux

"C’est terrible, car au contraire, l’hiver, on a tellement d’eau qu’on ne sait plus quoi en faire ! Mais on ne peut pas faire de lac artificiel", poursuit l'agriculteur. Il aurait pourtant plusieurs versants où il pourrait créer des retenues d'eau, mais avec le précédent de Sivens, plus personne ne se risque à autoriser la création de retenues artificielles ici. Alors Jean-François Lamassé attend la pluie. Peut-être après le 15 août au mieux, quand la vague de chaleur sera passée.

Europe 1
Par Benjamin Peter, édité par Léa Leostic