Rouen : un ancien cadre du FN mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

, modifié à
  • A
  • A
Commissariat Rouen crédit : capture d'écran Google Street View - 1280
Édouard Le Bourgeois a été mis en examen et placé en détention à Rouen (image du commissariat de Rouen) © capture d'écran Google Street View
Partagez sur :
Édouard Le Bourgeois, ancien cadre du Front national (devenu Rassemblement national), a été mis en examen mardi et placé en détention provisoire pour des agressions sexuelles présumées sur six mineurs.

Un ancien cadre du Front National, membre d'une communauté catholique traditionaliste, a été mis en examen et placé en détention provisoire le 21 juin à Rouen pour agressions sexuelles sur mineurs, a indiqué mardi l'avocate de plusieurs victimes présumées.

Six victimes présumées. "Les infractions ont été commises entre 2013 et juin 2018, au domicile de certaines familles ou à celui du suspect lors de cours particuliers", a précisé Agathe Frémy Barret, avocate de quatre des six victimes présumées dont les familles ont porté plainte mi-juin, confirmant des informations du quotidien régional Paris Normandie.

"Édouard Le Bourgeois et les adolescents, âgés de 12 à 14 ans au moment des faits, se sont rencontrés au sein de la communauté de l'Institut du Christ roi Souverain Prêtre, installée dans l'Église Saint-Patrice, en centre-ville de Rouen", a détaillé pour sa part une source policière.

Déjà condamné deux fois pour des faits similaires. Selon cette source, l'homme âgé de 37 ans a déjà été condamné pour des infractions identiques à dix mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nanterre en 2010 et à trois ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Pontoise en 2013. Sollicitée, l'avocate du mis en examen, s'est refusée à tout commentaire "afin de laisser la justice travailler de manière sereine".

Ancien professeur remplaçant de philosophie. "Les faits, dramatiques s'ils se confirment, ont tout de suite été portés à la connaissance de la justice rouennaise par l'Église tandis que l'homme a été écarté de toutes ces activités en rapport avec des enfants", a expliqué Éric de la Bourdonnaye, directeur de la communication du diocèse de Rouen.

"Le chanoine de l'église Saint-Patrice ignorait tout de ses antécédents judiciaires", a-t-il poursuivi, confirmant par ailleurs que le suspect avait officié "comme professeur remplaçant en philosophie au sein de l'établissement d'enseignement catholique Saint-Jean-Baptiste de la Salle entre 2009 et 2011".

Directeur d'un mouvement de jeunes au sein du FN. Édouard Le Bourgeois a été candidat FN aux cantonales de 2008 à Versailles. Il fut également directeur national du groupe "Les Jeunes avec Gollnisch", mouvement lancé au sein du Front National au moment de la campagne interne de 2010 en vue d'organiser la succession de Jean-Marie Le Pen. Cette même année, il avait été exclu du parti à la suite de propos acerbes tenus contre David Rachline, proche de Marine Le Pen et maire FN de Fréjus.