Réouverture des magasins : dans le calme, les clients sont au rendez-vous

  • A
  • A
Les magasins de jouets ont pu rouvrir leurs portes. (photo d'illustration) 1:31
Les magasins de jouets ont pu rouvrir leurs portes. (photo d'illustration) © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Les commerces dits non-essentiels ont à nouveau eu le droit d’ouvrir leurs portes samedi matin. Une très bonne nouvelle pour les commerçants, à quatre semaines de Noël. Mais si les clients sont de retour, la fréquentation est loin d’un mois de décembre habituel.
REPORTAGE

Les annonces d’Emmanuel Macron mardi soir ont été accueillies par les commerçants avec beaucoup de soulagement. Samedi, au centre commercial des 4 Temps à La Défense, un des plus fréquentés de France, des clients pressés ont retrouvé des produits accessibles à la vente directe. Parmi eux, Gabriel, un jeune homme lassé d’être confiné chez lui : "Il y a beaucoup de produits non-essentiels dont on a besoin même un tout petit peu, ne serait-ce que pour s’occuper chez soi. Je suis venu acheter des articles de déco pour me sentir bien chez moi", raconte-t-il à Europe 1.

Une ouverture "zen et sereine"

Dans un rayon voisin, un mère de famille regarde les jouets de Noël avec sa fille. Et dès qu’un client quitte le magasin, un autre entre aussitôt. "Comme tout commerçant qui se respecte, on sait ce que le mois de décembre représente. C’est important d’avoir pu rouvrir de la manière la plus sereine et la plus zen possible", explique Gérald, responsable du commerce.

15% de clients en moins

En effet, les commerçants doivent respecter la règle des 8 mètres carré par client. Mais selon, Thibault Desmidt, directeur du centre commercial des 4 Temps, cette jauge n’empêche pas la fréquentation : "On est très content de la fréquentation depuis samedi matin. Il y a du monde, mais on arrive à le gérer. Les gens sont bien disciplinés et respectent les distances dans les files d’attente. Et on retrouve le sourire sur le visage de nos commerçants", ajoute-t-il.

Il y a cependant eu 15% de clients en moins par rapport à un samedi de décembre classique, mais "c’est un début rassurant" selon Thibault Desmidt, après un mois de fermeture.

Europe 1
Par Diane Berger édité par Léa Leostic