Record de dons pour l'Australie et les koalas : "pour soigner et chercher les animaux blessés"

, modifié à
  • A
  • A
Un koala blessé est soigné dans un hôpital improvisé au parc animalier de Kangaroo Island, sur l'île de Kangaroo, le 14 janvier 2020. PETER PARKS / AFP 1:31
Un koala blessé est soigné dans un hôpital improvisé au parc animalier de Kangaroo Island en Australie, le 14 janvier 2020. © PETER PARKS / AFP
Partagez sur :
Plus de 300.000 euros pour la collecte du WWF France, et déjà 80.000 euros pour celle du zoo de Beauval. Les conséquences dramatiques des incendies australiens sur la faune locale ont mobilisé les donateurs. Le chef-vétérinaire du zoo de Beauval explique comment va être utilisé l'argent.

C'est la plus grosse collecte du fonds de l'organisation : la cagnotte du WWF France, lancée le 7 janvier, a recueilli plus de 300.000 euros - et 6 millions de dollars (5,386 millions d'euros) à l'échelle de la planète. Et les zoos s'y mettent aussi. Le parc Planètes Sauvage près de Nantes a débloqué 2000 euros de fonds d'urgence, et le zoo de Beauval a lancé une cagnotte en ligne qui a déjà récolté 80.000 euros. Une somme pour venir en aide aux millions d'animaux brûlés, asphyxiés ou assoiffés dans les incendies en Australie, dont les koalas, précise Baptiste Mulot, chef-vétérinaire du zoo de Beauval sur Europe 1.

Faire fonctionner les centres de soin et les équipes sur place

"C’est toujours touchant de voir l’ampleur du mouvement et la rapidité de l’action. Les dons servent à avoir des équipes sur place qui vont chercher les animaux blessés pour les ramener aux centres de soin, et à avoir des centres qui fonctionnent pour soigner ces animaux qui sont des grands brûlés, ou qui sont déshydratés", détaille le vétérinaire.

Autre objectif après le soin : préparer l'avenir. Les dons serviront à déterminer comment "redonner un cadre de vie à ces animaux, dans leur milieu naturel".

"Le koala est en danger, mais après, c’est une espèce emblématique", rappelle aussi Baptiste Mulot. "On sait qu’il y aura des efforts importants qui seront faits par le gouvernement australien et par les associations locales. Donc on peut espérer que c’est une espèce qui va s’en sortir quand même."

La cagnotte est toujours ouverte sur le site du zoo de Beauval. De son côté, au niveau mondial, WWF vise un total de 30 millions de dollars (26,934 millions d'euros) de dons.

Europe 1
Par Romane Hocquet, édité par Séverine Mermilliod