Reconfinement : "On va lire et regarder la télévision, mais il y en a ras-le-bol"

, modifié à
  • A
  • A
Le reconfinement entre en vigueur vendredi pour une durée d'au moins quatre semaines. 1:07
Le reconfinement entre en vigueur vendredi pour une durée d'au moins quatre semaines. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
Le reconfinement national, annoncé mercredi soir par Emmanuel Macron, va obliger des millions de Français à trouver des occupations pour passer le temps. Les Parisiens interrogés par Europe 1 sont partagés entre leurs bonnes intentions et la lassitude d’une période qui s’annonce difficile.
REPORTAGE

Comme une odeur de printemps... mais sans les beaux jours. Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir un reconfinement national, donnant l’impression à des millions de Français de revenir au mois de mars dernier. Les habitants vont ainsi devoir se réhabituer à vivre chez eux et à trouver de quoi s’occuper pendant au moins quatre semaines, si ce n’est plus.

Les Parisiens interrogés par Europe 1 sont cependant partagés entre leurs bonnes résolutions, comme se remettre à la lecture ou au jardinage, et la lassitude d’un nouveau confinement.

Lecture, télévision et jardinage

La recette pour passer un confinement le moins difficile possible reste la même : trouver un maximum d’activités pour s’occuper. "J’ai tout un stock de livres, je vais les lire. Je vais aussi faire le ménage d’automne", assure Stéphanie. "J’ai récupéré une console de jeux vidéo de mon enfance, la super Nintendo. Je vais me refaire Mario et Zelda", abonde Gisèle.

Gérard, lui, se rassure en s'imaginant la période qui s'annonce comme une petite pause à l'échelle d'une vie. "Par rapport à la société actuelle où tout va très vite, ça fait réfléchir. On a un temps qui se stoppe, alors qu’on n’a jamais de temps pour nous. On est toujours en train de courir, de travailler, de faire des courses", philosophe-t-il.

"Il y en a ras-le-bol"

Mais pour d’autres Parisiens, ce nouveau confinement est ressenti comme une nouvelle épreuve. "On va lire, regarder la télévision et Netflix. On fera aussi le tour du pâté de maison 50.000 fois pour rester dans un rayon d’un kilomètre. Mais il y en a marre parce qu’on voyage énormément, on avait plein de projets en Europe et à Madagascar", se désole George, un retraité.

"Pendant le confinement, on avait dû annuler des voyages prévus en Europe centrale. Donc il y en a ras-le-bol mais s’il faut passer par là, on le fera", assure-t-il. "On ne va pas faire la révolution, on est trop vieux pour ça."