Procès d'un policier jugé pour avoir lancé un pavé sur des manifestants le 1er mai dernier

  • A
  • A
Partagez sur :
Aucun manifestant n'a été blessé par le geste de ce CRS, filmé par un journaliste indépendant, et qui ne s'est pas dénoncé dans l'immédiat auprès de sa hiérarchie par crainte des sanctions.

Pour la première fois depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", un policier doit être jugé jeudi après-midi à Paris pour "violences volontaires". Il est soupçonné d'avoir jeté un pavé sur des manifestants. La scène remonte au 1er mai dernier et a été filmée. Rapidement, sur les réseaux, les images sont devenues virales.

La scène a eu lieu vers 17h30, entre le cinquième et le treizième arrondissement parisien, dans une ambiance de fin de cortège. Un petit groupe de CRS se retrouve acculé. La tension est d’autant plus forte que quelques minutes plus tôt, un policier a reçu un pavé sur le casque.  

"La situation n’était pas sous contrôle"

Laurent Bortolussi, journaliste indépendant pour Line Press, était sur place et a filmé la séquence. "Il y avait un contexte général de heurts, de rébellion. La situation n’était pas sous contrôle", se souvient-il auprès d’Europe 1. "Les policiers recevaient des projectiles qui arrivaient du boulevard de l’Hôpital, et répliquaient avec les moyens dont il sont dotés : gaz lacrymogènes et lanceurs de balles de défense", raconte ce journaliste."Mais, à un moment, un policier ramasse un pavé, et lance en l’air le morceau de granit, qui a atterri par terre sans blesser personne."

Le CRS qui a jeté le pavé ne s'est pas dénoncé tout de suite, par peur d'une sanction. Ce policier, qui est également formateur pour les gestes techniques et professionnels, a continué à travailler normalement. Il a d'ailleurs été mobilisé pour assurer le maintien de l'ordre sur d'autres manifestations des "gilets jaunes". Aujourd'hui, son avocat récuse tout dérapage et va d'ailleurs demander la relaxe.

Europe 1
Par Marion Dubreuil, édité par Romain David