Policière mortellement blessée en Seine-Saint-Denis : un collègue mis en examen pour homicide involontaire

, modifié à
  • A
  • A
La jeune policière avait succombé à ses blessures après trois semaines de coma. (Photo d'illustration).
La jeune policière avait succombé à ses blessures après trois semaines de coma. (Photo d'illustration). © DGPN-SICOP
Partagez sur :
Un policier a été mis en examen pour homicide involontaire après avoir mortellement blessé une collègue avec son arme de service, fin mars, en Seine-Saint-Denis. 

Un policier de Seine-Saint-Denis qui a mortellement blessé une collègue de 25 ans avec son arme de service a été mis en examen mercredi pour homicide involontaire, a indiqué le parquet de Bobigny. Il a également été mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui à l'issue de sa garde à vue à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a précisé le parquet.

Interdiction d'exercer et de détenir une arme. Son contrôle judiciaire comporte l'interdiction d'exercer le métier de policier et de détenir une arme. Sa collègue, une gardienne de la paix de 25 ans, est morte au début de la semaine après trois semaines de coma. Elle avait été touchée à la tête le 20 mars au commissariat de Saint-Denis. Le 18 mars, un policier avait également été gravement blessé par un collègue dans un commissariat de Paris. Suite à ces deux incidents, une note avait été adressée aux fonctionnaires de la préfecture de police par le directeur de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), Frédéric Dupuch, rappelant "la dangerosité des armes à feu".