Pas-de-Calais : action de cheminots devant des permanences de députés LREM

  • A
  • A
Les cheminots indiquent continuer le combat malgré le vote de la réforme au Sénat (image d'illustration)
Les cheminots indiquent continuer le combat malgré le vote de la réforme au Sénat (image d'illustration) © Zakaria ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :
Des cheminots, syndiqués CGT et Sud-Rail, ont monté un muret de parpaing devant la permanence de Brigitte Bourguignon et installé des rails et des traverses de bois devant celle de Jean-Pierre Pont.

Une soixantaine de cheminots ont mené vendredi une action symbolique de protestation devant les permanences des députés de La République en marche (LREM) à Desvres et Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais. Des cheminots, syndiqués CGT et Sud-Rail, ont monté un muret de parpaing devant la permanence de Brigitte Bourguignon à Desvres avec l'inscription "Pacte ferroviaire, mort de la SNCF et des cheminots".

"C'est un cadeau de la part des cheminots". Les protestataires ont ensuite installé des rails et des traverses de bois devant celle de Jean-Pierre Pont à Boulogne. "C'est un cadeau de la part des cheminots, ce n'est pas parce que le texte a été validé par le sénat que la lutte est terminée. Nous continuons", a expliqué Sébastien Merlin, représentant CGT.

Vote de la réforme au Sénat. Les grands principes de la réforme ferroviaire du gouvernement, adopté mi-avril à l'Assemblée en première lecture, ont été conservés mardi au Sénat : ouverture à la concurrence du transport de voyageurs, transformation de la SNCF en société anonyme à capitaux publics et fin des recrutements au statut de cheminot.