Notre-Dame-des-Landes : l'opération d'expulsion des occupants de la Zad a débuté

, modifié à
  • A
  • A
Notre-dame-des-landes, gendarmes crédit : Fred TANNEAU / AFP - 1280
Les forces de l'ordre se préparent à expulser les 250 zadistes récalcitrants (image d'illustration de dimanche). © Fred TANNEAU / AFP
Partagez sur :
L'expulsion des occupants illégaux de la Zad de Notre-Dame-des-Landes a commencé tôt lundi matin.

L'opération d'expulsion des occupants illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes a débuté lundi matin, à 6 heures, près de trois mois après l'abandon du projet d'aéroport, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

2.500 gendarmes mobilisés. Sur place, environ 2.500 gendarmes sont mobilisés sur plusieurs jours face à quelque 250 zadistes. Durant la nuit, la gendarmerie avait déjà procédé à des opérations de maintien de l'ordre sur la "route des chicanes" où des barricades ont été incendiées.

"L'opération débutée ce matin vient mettre à exécution des décisions de justice pour procéder à l'expulsion des occupants les plus radicaux", selon un communiqué de la place Beauvau. "Il s'agit de mettre fin à la zone de non-droit", a ajouté le ministre Gérard Collomb dans un tweet.

"Les occupants illégaux avaient été invités à partir d'eux-mêmes d'ici la fin de la trêve hivernale (31 mars, ndlr). Certains ont accepté le dialogue avec la préfète, portent un projet agricole dans la légalité et régularisent leur situation: ils ont alors le soutien du gouvernement", a expliqué le ministère de l'Intérieur. "Tous ceux qui ne s'inscrivent pas dans le cadre de la légalité devront quitter les terrains rapidement", avait affirmé dimanche le Premier ministre, Édouard Philippe, dans une interview au Parisien.