Notre-Dame-des-Landes : Hulot prendra ses "responsabilités"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le ministre de la Transition écologique a cependant expliqué dimanche qu'il ne mettrait pas sa démission dans la balance. 

A trois jours de la remise du rapport des médiateurs sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Nicolas Hulot a promis dimanche qu'il prendrait ses "responsabilités en fonction de ce qu'il y a dans le rapport" précisant que cela "ne veut pas forcément dire démissionner".

"De nouvelles alternatives". "Je prendrai mes responsabilités en fonction de ce qu'il y a dans le rapport, qui va nous apporter à tous, je l'espère, de nouveaux éléments et peut-être de nouvelles alternatives", explique le ministre de la Transition écologique dans une interview à 20 minutes diffusée en ligne dimanche. "Prendre mes responsabilités ça ne veut pas forcément dire démissionner", précise-t-il.

Le rapport des médiateurs sur le projet de Notre-Dame-des-Landes doit être remis mercredi à Édouard Philippe, avant une décision rapide de l'exécutif sur la poursuite ou non de ce projet enlisé depuis des années. "Je ne sais pas ce qu'il contient, et je ne connais pas la décision à venir et sur quels arguments sera prise cette décision...", explique Nicolas Hulot qui précise qu'agiter une menace de démission, "ce n'est pas ma conception de la démocratie". "La médiation va également m'éclairer. Elle va peut-être me donner des arguments que je n'ai pas vu venir, d'un côté ou de l'autre", poursuit le ministre, qui a par le passé fait état de son opposition au projet.

Une décision avant les fêtes. Le rapport recensera les avantages et les inconvénients des différentes options avec des recommandations pour chacune, selon une source proche du dossier. La décision du gouvernement sur la poursuite ou non du projet est attendue avant les fêtes mais pourrait aussi n'intervenir que tout début janvier.