Mosquée de Bayonne : le suspect a une "altération partielle" du discernement, mais sera présenté à un juge

  • A
  • A
© Capture d'écran Google street view
Partagez sur :
Le procureur de Bayonne a annoncé mercredi que l'expertise psychiatrique du tireur de Bayonne avait conclu à une "altération partielle du discernement". Un diagnostic qui n'entame toutefois pas sa responsabilité pénale.

Une expertise psychiatrique sur l'octogénaire suspecté d'avoir voulu incendier la mosquée de Bayonne lundi "a conclu à une altération partielle de son discernement et/ou du contrôle de ses actes", a annoncé mercredi dans un communiqué le procureur de la ville.

Ce diagnostic n'entame pas sa responsabilité pénale puisque le procureur Marc Mariée a précisé que Claude Sinké serait "présenté dans le courant de l'après-midi au magistrat instructeur", ajoutant que le parquet national antiterroriste n'entendait pas se saisir du dossier.

Europe 1
Par Europe1.fr, avec AFP