Figure du grand banditisme marseillais, Michel Campanella est-il un "parrain" ?

  • A
  • A
Marseille 4:55
Campanella "a une influence sur les quartiers nord et sud de Marseille au regard du trafic de stupéfiants, mais aussi dans les zones périurbaines", rappelle Thierry Colombié. © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Interpellé mercredi en compagnie de six complices présumés, Michel Campanella, figure du grand banditisme marseillais a été mis en examen et placé en détention provisoire dimanche. Si d'aucuns le qualifient de "parrain" de la cité phocéenne, pour Thierry Colombié, spécialiste du grand banditisme, invité d'Europe 1 lundi, il s'agit d'un homme influent, mais que l'on ne peut pas désigner comme le chef d'une famille mafieuse.
DÉCRYPTAGE

Michel Campanella, l'homme soupçonné de contrôler une partie de Marseille a été mis en examen et placé en détention provisoire, dimanche. Arrêté à Aubagne, mercredi, avec son épouse et six complices présumés, il est poursuivi pour une série de crimes et délits présumés allant du blanchiment d'argent à l'association de malfaiteurs.

Si une large partie des observateurs qualifie Michel Campanella de "parrain", pour Thierry Colombié, spécialiste du grand banditisme, il n'en est rien. Invité d'Europe 1, lundi, ce dernier affirme que Michel Campanella n'est rien de plus qu'un homme influent, et que le véritable "parrain" de Marseille serait en fait quelqu'un d'autre.

Critères politique, social, économique et géopolitique

"On peut considérer que c'est un homme influent, mais pas un parrain", pose le spécialiste, énumérant quatre caractères permettant de distinguer les deux termes.

Le premier caractère est, selon lui, politique. "Les Campanella font partie du service 'Guérini' à Marseille, très sophistiqué, quasi-mafieux, mais qui est local et qui relève du clientélisme et des suffrages", explique Thierry Colombié, évoquant ensuite le caractère social. "C'est un homme qui a une influence sur les quartiers nord et sud au regard du trafic de stupéfiants, mais aussi dans les zones périurbaines".

Enfin les deux derniers caractères sont économique et géopolitique. "On retrouve ces gens dans les travaux publics, et autour de Rodriguez qui était le n°1 du yachting en Europe, mais aussi dans des affaires saines comme les bars et restaurants qui, de tradition, sont leur propriété", poursuit le spécialiste du grand banditisme qui, pour le volet géopolitique, évoque une influence certaine "par rapport au trading, c'est-à-dire le commerce entre le Maroc et la France".

La parrain "pourrait être un associé de Michel Campanella"

Pourtant, si la frontière entre homme d'influence et parrain semble poreuse, Thierry Colombié insiste : Michel Campanella n'est pas un parrain. "Un parrain est un homme de poids qui fait vivre, a minima, 500 familles". Selon le spécialiste, a un parrain a non seulement une puissance financière, mais aussi une puissance militaire. "Un parrain a la capacité de pouvoir lever une armée de 400 à 500 personnes en moins d'une heure si, demain, il devait y avoir une guerre avec une équipe concurrente", développe-t-il. "Là, ce n'est pas le cas".

Certes, Thierry Colombié le concède, Michel Campanella est un homme influent à Marseille, mais le rôle du parrain dans la cité phocéenne est, selon le spécialiste, incarné par quelqu'un d'autre. "ce pourrait être un associé de Michel Campanella, dont je tairai le nom, et ce monsieur a une influence au niveau national et international", achève-t-il. "Il y a des personnes qui sont importantes et qui ont un vrai pouvoir social, pas seulement à Marseille, mais sur tout la France".

Europe 1
Par Pauline Rouquette