Ils dénoncent "des dérives choquantes" : les opposants à la loi bioéthique manifestent ce dimanche

  • A
  • A
(Image d'archives.)
(Image d'archives.) © Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
Les opposants à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes et aux autres mesures de la loi bioéthique se réunissent dimanche pour une marche à Paris. Pascale Morinière, présidente des Associations des familles catholiques et participante à cette manifestation, s'explique au micro d'Europe 1.

Selon les organisateurs, 200.000 personnes seraient attendues dimanche en début d’après-midi devant le Sénat à Paris pour protester contre l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. En plein débat sur le projet de loi bioéthique à l'Assemblée nationale, les militants de la Manif pour tous et une vingtaine d’autres associations, réunis sous le label "Marchons enfants", ont appelé à une marche.

"La PMA est la mesure emblématique du projet de loi", souligne Pascale Morinière, présidente des Associations des familles catholiques et participante à la manifestation, au micro d'Europe 1. "Mais il y a aussi la question de la création de familles monoparentales et des gamètes à partir de cellules reprogrammables, tout un tas de dérives choquantes qui heurtent la conscience de nombreux de Français."

La Manif pour tous avait rassemblé jusqu’à 1,4 million de personnes

Les opposants à la révision des lois de bioéthique espèrent mobiliser autant que lors des manifestations contre le mariage pour tous en 2013. Cette année-là, au printemps, le collectif de la Manif pour tous avait rassemblé jusqu’à 1,4 million de personnes selon les organisateurs (300.000 selon la police).

"Ces débats vont continuer encore pendant de longs mois, donc l’avenir n’est pas écrit d’avance et on attend que la loi soit définitivement votée pour conclure", souligne Pascale Morinière. Le 9 octobre prochain signe la fin de l’examen en première lecture de la loi de bioéthique à l’Assemblée nationale. Il faudra attendre le 15 octobre pour le vote solennel de la loi.

Europe 1
Par Virginie Riva avec Europe1.fr