L'UFC dénonce les substances nocives des baumes à lèvres

, modifié à
  • A
  • A
baume levres bouche 1280
Des perturbateurs endocriniens, des hydrocarbures de synthèse ou des huiles minérales ont été trouvés dans 10 baumes à lèvres. Image d'illustration. © LUIS ACOSTA / AFP
Partagez sur :

Une enquête de l'UFC-Que choisir parue mardi révèle que, sur les 21 sticks lèvres testés, dix présentent des composants toxiques pour l'humain. 

Les températures s'abaissent, l'hiver approche... et les baumes à lèvres vont refaire leur apparition dans les tiroirs de salle de bains et les sacs à main. Mais en nous hydratant ainsi les lèvres, nous risquons de nous exposer à des substances toxiques, selon une enquête de l'UFC-Que Choisir publiée mardi. L'association a testé des marques connues comme Labello, Yves Rocher, Avène et La Rose-Posay. 

Perturbateurs endocriniens et huiles minérales. Sur les 21 produits testés, dix présentent des perturbateurs endocriniens (du BHT par exemple), des hydrocarbures de synthèse ou des huiles minérales. Ces dernières, a priori inoffensives en cas d'application sur la peau, peuvent être nocives si elles sont ingérées, ce qui peut être le cas dans le cas des baumes à lèvres.

 

Les baumes à lèvres épinglés par l'UFC-Que choisir :

  • Macadamia d'Yves Rocher
  • Trésor de miel, baume à lèvres nourrissant de Garnier Ultra Doux
  • Original Classiccare de Labello
  • Classic moisturing lip balm de Carmex
  • Nultric, soin transformation lèvres désséchées de La Roche Posay
  • Homéostick, baume à lèvres au calendula de Boiron
  • Cold cream, stick lèvres nourrissant d'Avène
  • Nutrition, soin lèvres desséchées du Petit Marseillais
  • Stick lèvres hydratant d'Aptonia
  • Stick lèvres hydratant d'Uriage

"Des teneurs sept à huit fois supérieures". L'UFC-Que choisir précise dans son étude qu'il existe deux sortes d'huiles minérales : l'une, après accumulation dans les ganglions et le foie, peut provoquer des inflammations, l'autre est cancérogène. Les fabricants qui mettent sciemment ces deux sortes d'huiles dans leurs baumes à lèvres ne respectent pas les recommandations émanant de plusieurs organismes. "Même des marques ayant une image santé bien ancrée comme Boiron, Avène ou Uriage explosent la limite avec leurs teneurs sept à huit fois supérieures !", déplore l'enquête. A l'opposé, les trois baumes les mieux notés par l'association sont Cien de Lidl, le soin des lèvres de Caudalie et le stick lèvres nourrissant bio de Melvita.

 

Comment bien choisi son baumes à lèvres ?L'UFC Que choisir liste une partie des ingrédients à éviter :

  • Cera Microcristallina
  • Microcrystalline Wax
  • Ceresin
  • Hydrogenated Microcrystalline
  • Wax, Ozokerite, Paraffin
  • Paraffi num liquidum, Petrolatum
  • Synthetic wax 
  • polybutene
  • polyisobutene
  • hydrogenated polyisobuten
  • polyethylene