Filière djihadiste de Lunel : revivez la première journée du procès

, modifié à
  • A
  • A
Le procès de la filière djihadiste s'ouvre jeudi à Paris (photo d'illustration). © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Cinq hommes sont jugés pour association de malfaiteurs terroriste, depuis jeudi à Paris, dans une affaire symbolique de la prise de conscience post-attentats de "Charlie Hebdo". 

LIVE

Ils sont le symbole d’une France de l’après-Charlie Hebdo, qui découvre effarée la contagion djihadiste sur son propre territoire. Dans la petite ville camarguaise de Lunel, une vingtaine de jeunes ont choisi de partir pour la Syrie et le djihad. Une quinzaine d'entre eux ne sont jamais rentrés, certains sont présumés morts. Cinq ont été arrêtés fin janvier 2015 et doivent désormais répondre de leurs actes : leur procès pour association de malfaiteurs terroriste se tient devant la 16ème chambre correctionnelle de Paris, depuis jeudi. 

Certains n'ont jamais quitté Lunel. Âgés de 29 à 47 ans, les membres du groupe présentent des profils différents. Deux d'entre eux sont accusés d'être partis en Syrie : Adil Barki et Ali Abdoumi. Les trois autres prévenus, Hamza Mosli, lui aussi détenu, Jawad S. et Saad B., (sous contrôle judiciaire) n'ont pas quitté Lunel. Mais le premier est soupçonné d'avoir joué un rôle de "relais" avec la Syrie, servant de recruteur depuis la France. 

>>> Revivez l'audience avec la journaliste d'Europe 1 sur place