Affaire Nordahl Lelandais : les os découverts en Savoie sont bien ceux d'Arthur Noyer

, modifié à
  • A
  • A
Le chasseur alpin Arthur Noyer a disparu en avril 2016 après une sortie en discothèque.
Le chasseur alpin Arthur Noyer a disparu en avril 2016 après une sortie en discothèque. © capture d'écran du site Assistance et recherche de personnes disparues
Partagez sur :
Des analyses génétiques ont révélé que ces ossements, découverts le 13 janvier dernier, étaient ceux d'Arthur Noyer, disparu en avril 2016. 

Le 13 janvier dernier, des ossements avaient été découverts en Savoie, non loin du lieu où avaient été retrouvés des débris du crâne d'Arthur Noyer. Vendredi, Le Parisien révèle qu'ils appartiennent bien au militaire, dont la mort pourrait être imputée à Nordahl Lelandais, également soupçonné dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys

Analyse ADN. Mi-janvier, alors que les conditions météorologiques étaient favorables, des gendarmes avaient lancé une sortie en hélicoptère, ce qui leur avait permis de repérer, en contre-bas de la route du col de Marocaz, un amas d'os. Après les avoir récupérés puis mis sous scellés, des analyses ADN ont permis de les identifier comme étant ceux du militaire de 24 ans, disparu le 12 avril 2016 après une soirée en discothèque. 

Lelandais conteste. Le 20 décembre dernier, Nordahl Lelandais a été mis en examen pour l'assassinat d'Arthur Noyer. Les enquêteurs se sont appuyés sur des "indices graves et concordants" fournis par le bornage du téléphone du suspect et la présence de son véhicule sur les lieux de la disparition du militaire. L'ancien militaire de 37 ans, qui se mure toujours dans le silence, a admis sa présence sur les lieux mais conteste l'ensemble des faits qui lui sont reprochés.

Europe 1
Par NM