Alma Studio, l'appli qui raconte des histoires aux enfants en limitant l'écran

  • A
  • A
Les Trophées de l'Avenir récompense une entreprise, une association ou une collectivité locale innovante. 1:49
Les Trophées de l'Avenir récompense une entreprise, une association ou une collectivité locale innovante. © Europe 1
Partagez sur :
Les Trophées de l’Avenir d’Europe 1, c’est le grand rendez-vous des start-up, association et collectivités locales qui ont une vision novatrice pour le monde de demain. Martin Solveig concourt cette année dans la catégorie "éducation" en tant qu’entrepreneur avec l'appli Alma Studio qu'il a créée pour les enfants.   

Virginie Efira, Gaspard Ulliel ou encore Éric Judor... De grands acteurs ont accepté de faire partie du projet de Martin Solveig. Le célèbre DJ a créé Alma Studio, une application "d’histoires audio sans écran pour les enfants dès 3 ans", comme il le précise. Le célèbre DJ a revêtu sa casquette d’entrepreneur en juillet 2020 pour créer cette "alternative aux dessins animés". Alma Studio fait partie des nommés dans la catégorie éducation pour les Trophées de l'Avenir Europe 1.

"Une centaine d’auteurs et d’autrices"

L’application, destinée aux enfants de 3 à 10 ans, comprend, pour l’instant, plus de 250 contes audio. "Chaque semaine d’autres histoires sont ajoutées", précise Martin Solveig. Le point fort de l’application reste certainement sa technique pour déconnecter les enfants des écrans. "Quand l’histoire commence l’écran s’éteint, ce qui leur permet de se distancier de la tablette ou du téléphone et de se concentrer sur l’imaginaire et sur l’audio", raconte le nouvel entrepreneur.

Pour renouveler le catalogue, les équipes d’Alma Studio travaillent avec "une centaine de talents, autrices et auteurs jeunesse", précise encore le DJ. De grandes voix du théâtre, de la radio et du cinéma français sont également de la partie comme Mélanie Bernier, Fadily Camara ou encore Gad Elmaleh, pour ne citer qu’eux. L’application est payante mais sans publicités.

 

Se développer à l’international

Martin Solveig l’assure : l’application est "100% made in France, de la tech jusqu’à la création des audios". Mais après le développement d’Alma Studio dans toute la France, l’entrepreneur vise l’international. "On va essayer d’exporter le talent français à l’étranger en traduisant nos histoires en espagnol et en anglais."