La jauge de 30 personnes est "irréaliste", selon la Conférence des évêques de France

, modifié à
  • A
  • A
La jauge de 30 personnes pour les cultes est décriée par la Conférence des évêques de France. 1:06
La jauge de 30 personnes pour les cultes est décriée par la Conférence des évêques de France. © Pierre Herbulot/Europe 1
Partagez sur :
Au grand dam des catholiques, le Premier ministre Jean Castex a confirmé la jauge de 30 personnes maximum pour les offices religieux. Un chiffre jugé "irréaliste" et "inapplicable" par le père Hugues de Woillemont, porte-parole de la Conférence des évêques de France. 
INTERVIEW

Jean Castex l'a confirmé lors d'une conférence de presse : la jauge maximale pour les messes est bel et bien de 30 personnes maximum, comme l'avait annoncé mardi soir Emmanuel Macron. Le Premier ministre a ainsi douché les espoirs des croyants, en particulier les catholiques qui s'apprêtent à célébrer le premier dimanche de l'Avent. "Nous sommes très déçus", résume au micro d'Europe 1 le père Hugues de Woillemont, porte-parole de la Conférence des évêques de France. 

Une jauge "irréaliste" et "inapplicable"

Une déception à laquelle s'ajoute une incompréhension sur cette jauge. "Nous sommes surtout étonnés de cette jauge de 30 personnes que nous n'avions jamais demandé et qui est vraiment irréaliste", juge Hugues de Woillemont. "Nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles cette décision a été prise. On ne sait pas d'où sort ce chiffre, qui surtout est inapplicable." Une décision d'autant plus difficile à accepter que l'Église française "propose des protocoles très scrupuleux et très responsables", rappelle le porte-parole. 

Une rencontre avec Castex dimanche soir

Dans ce contexte, le père estime même que cette jauge pourrait être contre-productive : "Peut-être qu'il y aura maintenant davantage d'impatience." Un sentiment auquel devra faire face Jean Castex dimanche soir, lors d'une nouvelle rencontre avec la Conférence des évêques de France. 

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Ugo Pascolo