La gare RER de Nanterre-Université vandalisée par des individus cagoulés

, modifié à
  • A
  • A
"Quatorze portiques RATP ont été détruits", a détaillé la police.
"Quatorze portiques RATP ont été détruits", a détaillé la police. © DGPN-SICOP
Partagez sur :
"Deux distributeurs de billets, cinq écrans d'affichage et quatorze portiques RATP ont été détruits", a détaillé la police. La gare a également été recouverte de graffitis proclamant "ZAD partout".

Une quinzaine d'individus cagoulés ont vandalisé la gare RER de Nanterre-Université peu après minuit dans la nuit de jeudi à vendredi, détruisant plusieurs portiques RATP ainsi que des écrans d'affichage, a-t-on appris de sources policières. La gare a également été recouverte de graffitis proclamant en rouge "ZAD partout". Au total, "deux distributeurs de billets, cinq écrans d'affichage et quatorze portiques RATP ont été détruits", a détaillé la police.

La RATP a porté plainte. En outre, une caméra de vidéosurveillance a été enduite de peinture. "La RATP condamne avec la plus grande force ces agissements et a porté plainte", précise la compagnie. En revanche, "il n'y a pas de conséquences pour les voyageurs circulant par la gare ce matin", ajoute la compagnie. Cette gare, située sur la ligne du RER A, dessert l'université de Nanterre dans les Hauts-de-Seine, bloquée depuis plus de trois semaines par des étudiants opposés à la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), accusée d'instaurer une sélection déguisée à l'université.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP