La disparition de Raphaël Lomoro : meurtre en famille

, modifié à
  • A
  • A
Raphaël Lomoro
Raphaël Lomoro
Partagez sur :
Christophe Hondelatte revient sur l'affaire Lomoro. En 2006, cet homme originaire de Lorraine avait disparu. En 2011, sa femme a été condamnée à 17 ans de réclusion criminelle pour son assassinat.
HONDELATTE RACONTE

Raphaël Lomoro a disparu en 2006. Parti cultiver de la vanille à Madagascar, les autorités ont d'abord pensé à un règlement de comptes du côté de l'île rouge, avant de se rendre compte que la vérité se situait finalement bien plus près, en France, du côté de la famille. Chez Christophe Hondelatte lundi, Me Dominique Rondu, l'avocat de Simone Glapa, la femme de Raphaël Lomoro, revient sur cette affaire. 

Aller sans retour. Raphaël Lomoro, un mineur de fond, prend sa retraite anticipée au début des années 2000 pour un projet fou : cultiver de la vanille à Madagascar. Il rentre, une à deux fois par an en France, où il a laissé sa femme et ses six enfants. En 2006, cela fait cinq ans qu'il est sur place, mais à Noël de cette année-là, il ne rentre pas et ne donne pas de nouvelles les mois suivants.

Alertés par une de ses sœurs, très inquiète, les gendarmes ouvrent une enquête. Rapidement, ils découvrent grâce aux compagnies aériennes que Raphaël Lomoro est bien venu en France, à Noël. Le 15 décembre, il est arrivé à l'aéroport de Roissy. C'est sa femme, Simone Lomoro (née Glapa) qui est allée le chercher, avec sa fille Samantha, 17 ans. Et après ? Rien. Plus de traces. Raphaël Lomoro n'est jamais rentré à Madagascar.

>> De 14h à 15h, c’est Hondelatte raconte sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission de Christophe Hondelatte ici

Après plusieurs semaines d'enquête, les gendarmes de Forbach se disent que la femme de Raphaël ne dit pas tout. Et lors des perquisitions, ils découvrent des éléments troublants. La carte vitale et d'identité de Raphaël, ainsi que son ordinateur portable sont chez Simone Glapa. En garde à vue, elle finit par craquer. Oui, elle a tué son mari, avec un revolver, alors qu'il était assoupi dans sa voiture, au retour de Roissy. Elle explique avoir tué Raphaël parce qu'il la frappait et qu'il avait violé sa fille aînée, Valérie. Elle s'est débarrassée du corps en le brûlant, à l'aide de deux palettes de bois.

"Simone Glapa avait une constante vénération pour ses enfants". Lors du procès, en 2011, Simone Glapa sera condamnée à 17 ans de réclusion criminelle. "J'avais essayé de faire tomber la préméditation", explique Me Dominique Rondu, l'avocat de Simone Glapa. Pour expliquer la présence du pistolet dans la voiture au moment de se rendre à Roissy, Dominique Rondu met en avant les dires de Simone Glapa. "Elle explique que si elle a pris cette arme, c'était pour se protéger et protéger sa fille", indique l'avocat. "Simone Glapa est une femme intelligente mais extrêmement discrète, introvertie. (...) Elle avait une constante vénération pour ses enfants", souligne Me Dominique Rondu.

rondu

Christophe Hondelatte et Me Dominique Rondu © Europe 1

Pourtant, une ombre de mystère continue de planer sur cette affaire. Car là où le cadavre aurait été brûlé, on n'a trouvé aucune trace du corps de Raphaël Lomoro. Et dans la voiture, aucune trace non plus du passage d'une balle. "Simone a réponse à tout", fait savoir Me Dominique Rondu, pour le meurtre dans la voiture notamment. "L'arme est peut être un Beretta, qui ne fait pas l’impact d'un 357 magnum et la balle est peut-être restée dans le cadavre", indique l'avocat de Simone Glapa. Un crime, une coupable, mais des doutes qui restent pour les parties civiles, encore et toujours.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau