INFORMATION EUROPE 1 - Financement libyen : l'audition d'Alexandre Djouhri à Londres annulée

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Alexandre Djouhri ne sera pas entendu à Londres, comme c'était prévu, par les juges français dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, selon les informations d'Europe 1.
INFO EUROPE 1

Alexandre Djouhri ne sera finalement pas entendu mardi et mercredi à Londres par les juges français en charge du dossier sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, selon les informations d'Europe 1. L'audition a été annulée à sa demande, officiellement pour des raisons de santé.

Alexandre Djouhri, 59 ans, homme d'affaires et intermédiaire familier des réseaux de droite, est actuellement sous contrôle judiciaire à Londres. Il y a été interpellé en janvier 2018, en vertu d'un mandat d'arrêt délivré par les magistrats français.

"Monsieur Alexandre". Son nom est notamment apparu lors de la vente suspecte en 2009 d'une villa située à Mougins, sur la Côte d'Azur, à un fonds libyen géré par Bechir Saleh, l'ex-argentier du régime de Mouammar Kadhafi. "Monsieur Alexandre", dont la police a trouvé trace de 73 visites à l'Élysée entre 2007 et 2011, a clamé son innocence fin septembre dans un communiqué en contestant les méthodes de la justice française.

Remis en liberté sous caution. Un temps placé en détention provisoire à Londres, Alexandre Djouhri, qui a subi plusieurs attaques cardiaques, a été remis en liberté sous caution et sous conditions. Une audience doit décider au mois de novembre de son extradition en France.