"Mon petit copain faisait très attention à ne pas me faire mal, il me demandait souvent si ça allait", raconte Inès à propos de sa première fois. Photo d'illustration. 6:28
  • Copié
Thibaud Le Meneec , modifié à
Avant sa première fois, Inès n'avait jamais parlé de sexe avec son petit ami, en quatre mois de relation. Ce qui n'a pas empêché ce moment d'être "très naturel", raconte l'adolescente au micro d'Eve Roger, sur Europe 1.

Inès a 17 ans. Sa première relation sexuelle a eu lieu lorsqu'elle était en couple avec son petit ami depuis quatre mois. Si les deux avaient regardé des vidéos pornographiques de leur côté, ils n'en avaient jamais parlé avant d'aborder cette première fois. Et si elle appréhendait ce moment particulier, la patience et l'écoute ont fait que celui-ci s'est bien passé, comme elle l'explique à Eve Roger sur Europe 1, vendredi.

Entendu sur europe1 :
"C'est très effrayant, parce que ce n'est pas naturel"

"Ma première fois, ça s'est passé au bout de quatre mois, très naturellement. On n'en avait pas parlé avant car ça ne devait pas arriver aussi tôt. C'est vraiment avant l'acte qu'on a commencé à en parler, qu'on s'est posé des questions, qu'on a essayé de savoir si l'autre l'avait déjà fait. On sentait tous les deux qu'on en avait envie et c'est à ce moment-là qu'on a commencé à se poser beaucoup de questions. C'est là qu'on a commencé à avoir un peu peur parce que ces choses-là sont totalement inconnues, même si je savais à peu près comment on faisait ça, et je pense que lui aussi. Mais ça reste quelque chose d'inconnu, nous les filles on a toujours peur que ça se passe mal. Les garçons aussi.

J'en avais un peu parlé avec certaines de mes copines avant. Mes copines ne l'avaient jamais fait, donc elles ne savaient pas trop quoi me répondre. On s'imaginait la chose. C'est très effrayant, parce que ce n'est pas naturel. De notre côté, avant, on avait tous les deux regardé des vidéos pornographiques parce qu'on ne sait pas comment ça se passe alors on veut apprendre. Grâce à Internet, on a su. C'est très virulent, les gens se retrouvent nus d'un coup. On ne ressent pas l'amour comme il pourrait y avoir comme dans un acte sexuel.

" Pour moi, la première fois n'était pas parfaite, parce qu'on ne sait pas comment s'y prendre. Mais j'ai trouvé que c'était bien "

Moi, j'ai ressenti l'amour parce que c'était mon petit copain et ça s'est fait naturellement. Il faisait très attention à ne pas me faire mal, il me demandait souvent si ça allait, il essayait d'être doux, contrairement à ce qu'on voit dans les films pornographiques. Pour moi, la première fois n'était pas parfaite, parce qu'on ne sait pas comment s'y prendre. Mais j'ai trouvé que c'était bien.

Pour mes copines, ça s'est moins bien passé. On en n'a pas pas beaucoup parlé mais je pense que leurs petits copains ont essayé de reproduire ce qu'ils voient dans les films pornographiques, donc ils ne sont pas doux, ils sont assez violents, ils veulent tout de suite faire plusieurs positions. C'est l'envie de reproduire pour penser bien faire.

Je discute beaucoup avec ma mère et elle m'avait prévenu sur les moyens de contraception. En revanche, je ne lui ai absolument pas parlé de ma première fois parce que c'était quelque chose de personnel, de très intime. Elle est au courant que je l'ai déjà fait, mais je ne lui en parle pas."