Incendie à Rouen : la maire de Canteleu "partagée" après les propos rassurants du préfet

, modifié à
  • A
  • A
Le préfet de Normandie a affirmé, samedi que l'état de l'air était "habituel" à Rouen.
Le préfet de Normandie a affirmé, samedi que l'état de l'air était "habituel" à Rouen. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Mélanie Boulanger, maire de Canteleu, commune touchée par les retombées de l'incendie survenu à Rouen, jeudi, était invitée samedi d'Europe 1. Trois jours après le drame, elle exprime ses doutes et ses inquiétudes face à une "communication étrange" de l'Etat. 
INTERVIEW

Mélanie Boulanger, maire PS de la commune de Canteleu a réagi au micro de Wendy Bouchard, à l'état des lieux dressé samedi par le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, trois jours après la catastrophe. 

Un discours ambivalent

Les résultats d'analyses de l'air réalisées après le spectaculaire incendie de l'usine Lubrizol, classée Seveso, démontrent un "état habituel de la qualité de l'air à Rouen", a-t-il ainsi assuré lors d'une conférence de presse. Ces propos n'ont toutefois pas pleinement convaincu la maire de Canteleu, qui évoque une communication "étrange" de l'Etat. "On ne peut pas nous dire que tout va bien mais qu’il y a de multiples précautions à prendre. Quand c’est le cas, cela veut dire que tout ne va pas bien et qu’il y a des raisons d’être vigilants, voire inquiets", dénonce la maire, qui se dit "partagée". "Pourtant, le préfet était déjà rassurant jeudi", poursuit-elle. 

"Qu'on nous donne les moyens de rassurer la population" 

Mélanie Boulanger, qui souhaite rassurer au mieux les habitants, se sent même désarmée. "Avec mes collègues maires, nous regrettons d’avoir été les oubliés dans l’affaire. Je ne demande pas la primeur de l’information, mais que l’on nous donne les moyens de rassurer la population et de l’assurer que nous prenons les justes mesures en cas de catastrophe comme celle-ci", explique-t-elle. La maire promet aussi qu'elle se rendra dans les écoles de sa commune, dimanche, pour vérifier par elle-même la propreté des écoles. Si les écoles ouvriront à nouveau lundi, elle souhaite toutefois garantir qu'elles pourront accueillir les enfants.

Lors de sa conférence de presse, le préfet a aussi annoncé que les résultats des analyses réalisées par Atmo Normandie sont disponibles sur leur site internet et que les autres résultats seront mis en ligne sur le site de la préfecture dès samedi soir. Mélanie Boulanger, de son côté, assure qu'elle se penchera attentivement sur les chiffres. "Je suis partagée parce qu’on ne peut pas faire mentir des chiffres. On va donc les regarder", annonce-t-elle. 

Europe 1
Par Tiffany Fillon