Incendie à Rouen : la crainte d'une contamination aux dioxines

, modifié à
  • A
  • A
"C'est exactement la chimie des incinérateurs et ça crée des dioxines", souligne Frédéric Poitou à propos de l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen. 1:32
"C'est exactement la chimie des incinérateurs et ça crée des dioxines", souligne Frédéric Poitou à propos de l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
La mesure de ces substances toxiques dangereuses, qui figurent dans la liste des cancérigènes certains, n'a pas encore été rendue publique cinq jours après l'incendie de l'usine Lubrizol. 
ON DÉCRYPTE

Des additifs principalement, mais aussi des détergents, des dissolvants et de l'huile : plus de 5.000 tonnes de produits chimiques ont brûlé à l'usine Lubrizol, la semaine dernière.  Les autorités ont rendu ces informations publiques mardi soir, cinq jours après le sinistre. Ces produits ne seraient "pas tous dangereux", selon la préfecture. Mais que contiennent-ils exactement ? Leur combustion a-t-elle dégagé des substances dangereuses ? Europe 1 a essayé d'y voir plus clair. 

>> De 6h à 9h, Europe 1 est en édition spéciale depuis Rouen. Suivez notre direct par ici 

Pour les chimistes et les toxicologues, c'est une liste à la Prévert difficile à analyser, composée d'énormes fichiers téléchargeables avec des noms de substances et leurs quantités. "Des acides inorganiques, des acides phosphoriques...", énumère Frédéric Poitou, expert judiciaire en chimie et pollution, interrogé par Europe 1. Impossible d'en faire la liste et de les prendre un par un. 

Une quantité de dioxines "considérable"

Mais pour lui, l'élément essentiel est bien le fait que ces produits sont entrés en combustion : "Ce que je peux vous dire, et ce que n'importe quel chimiste vous dirait, c'est que c'est exactement la chimie des incinérateurs et ça crée des dioxines. Donc la quantité de dioxines qui se sont épandues sur Rouen centre et sur la banlieue nord-est de Rouen est considérable." 

Les dioxines, des substances toxiques dangereuses, ont une persistance longue et figurent dans la liste des cancérigènes certains. Le résultat de leurs mesures n'a pas encore été rendu public : pour l'instant, c'est la grande inconnue des analyses réalisées. "L'impact sur la santé des dioxines est très bien référencé maintenant il s'agit de déterminer quelle quantité, et quelle dioxine. Il en existe des plus ou moins toxique, et certaines très toxiques", explique Frédéric Poitou. 

"C'est un véritable effet cocktail : toutes les substances organiques, organo-métalliques et les acides brûlées ensemble produisent ces dioxines. Et en parallèle il y a aussi la vaporisation, quasiment instantanée, des acides, des produits irritants et des particules fines qui accrochent les toxiques, et donc les dioxines. C'est très inquiétant", conclut l'expert. 

Europe 1
Par Virginie Salmen, édité par Margaux Lannuzel