Comment rassurer son enfant avant le retour à l'école ? "Il faut leur dire la vérité"

  • A
  • A
Partagez sur :
Alors que le retour à l'école est prévu en France à partir de lundi, date du début du déconfinement, certains enfants peuvent se sentir anxieux à l'idée de retourner en classe en pleine période d'épidémie. Comment les rassurer ? Fabienne Kochert, pédiatre, a donné dimanche ses conseils sur Europe 1. 
INTERVIEW

À partir de lundi, les écoles pourront rouvrir en France. Cette rentrée ne se fera pas sans changements puisque les écoles et les crèches vont adopter des règles sanitaires strictes et faire respecter la distanciation physique. Des nouveaux codes qui peuvent sembler compliqué à expliquer aux enfants. Comment les rassurer face à ce retour à l'école dans ces conditions inédites ? Réponses avec le docteur Fabienne Kochert, pédiatre et présidente de l'Association de formation professionnelle en pédiatrie, invitée dimanche sur Europe 1.

Selon la pédiatre, il faut dans un premier temps éviter de communiquer son stress à ses enfants. "Des parents et des adultes peu rassurants vont stresser les enfants", affirme-t-elle. "Les enfants sont capables de comprendre beaucoup de choses et ils ressentent les émotions des adultes."

Fabienne Kochert concède toutefois que les adultes ont des raisons de ressentir de l'anxiété. "Ce retour à l'école a probablement été précipité et peut-être pas assez bien expliqué aux encadrants, ce qui est générateur de stress pour l'ensemble des adultes qui accompagne les enfants", analyse-t-elle. 

Mettre les enfants en confiance

Plutôt que de montrer aux enfants ses émotions, elle conseille plutôt d'adopter un autre discours face à eux. "Si on leur explique les choses avec calme et assurance et s'ils ressentent la confiance des adultes, les enfants comprendront", explique Fabienne Kochert. 

Cette démarche passe notamment par de la pédagogie. "Il faut leur dire la vérité, que le virus circule toujours et que l'on peut envisager le retour à l'école avec des précautions qui pour eux sont relativement simples à appliquer", précise-t-elle, en citant notamment le lavage des mains ou encore l'interdiction de partager son matériel scolaire. 

Europe 1
Par Tiffany Fillon