Un kiosquier accusé d’avoir refusé de vendre un magazine montrant des homosexuels suspendu

, modifié à
  • A
  • A
De nombreux commentaires homophobes ont accueilli la couverture du magazine L'Equipe abordant le sport et l'homophobie.
De nombreux commentaires homophobes ont accueilli la couverture du magazine L'Equipe abordant le sport et l'homophobie. © Capture d'écran L'Équipe
Partagez sur :
Un kiosquier parisien aurait refusé de vendre les magazines du journal "L'Équipe", samedi, dont la couverture montre deux joueurs de water-polo en train de s'embrasser. Il réfute ces accusations.

Le kiosquier parisien qui aurait refusé de vendre le magazine L'Equipe, samedi, en raison de la couverture montrant des joueurs de water-polo en train de s'embrasser, a été suspendu lundi, selon la mairie de Paris.

Le kiosquier aurait assumé son homophobie. Samedi, le délégué général du festival de films LGBTQI+ Chéries-Chéris Grégory Tilhac a indiqué dans un post Facebook qu'un kiosquier parisien du quartier de République a refusé de vendre le magazine L'Équipe en raison de sa couverture abordant l'homosexualité dans le sport, à quelques jours de la sortie du film Les Crevettes pailletées. Selon lui, le kiosquier aurait assumé son homophobie pour motiver ce refus de vente.

Contactée par franceinfo, la société Médiakiosk, qui gère ce kiosque, a indiqué que la personne mise en cause réfutait les accusations. Un internaute a ensuite affirmé, samedi après-midi, que le magazine était disponible à la vente. Mediakiosk indique également qu'une enquête est menée "afin de comprendre exactement les faits et prendre les mesures qui s'imposeront".

Il sera entendu mardi

Le kiosquier a d'ores et déjà été sanctionné. "Des mesures immédiates ont été prises : le kiosquier va être suspendu demain (lundi, NDLR) et entendu par les services de Mediakiosk dès mardi", affirme l'adjointe à la mairie de Paris chargée du commerce, Olivia Polski.