Hélène Darroze : "Mes restaurants doivent marcher sans moi, car j'ai une chance sur trois d'y être"

  • A
  • A
Partagez sur :
Chez Laurence Boccolini, la cheffe cuisinière évoque sa nouvelle adresse à Paris : le Jòia. Un établissement où elle promet une cuisine "de partage" et "très généreuse".
ÊTES-VOUS PRÊTS À JOUER LE JEU ?

Elle est sans doute la cheffe étoilée la plus célèbre de France. Hélène Darroze a ouvert un nouveau restaurant mardi : le Jòia, à Paris. Chez Laurence Boccolini mercredi, la cuisinière, désignée meilleure femme cheffe du monde en 2015, nous en dit plus sur cette nouvelle adresse.

"Une cuisine de partage, très généreuse". Pour ceux qui s'interrogent sur l'origine du nom Jòia, "ce n'est ni du landais, ni du basque, mais c'est du béarnais", précise Hélène Darroze, née à Mont-de-Marsan. "Cela exprime l'idée de joie et de bonheur qui m'est assez chère", fait-elle savoir. Dans ce nouvel établissement, la cheffe étoilée promet "une cuisine de partage, très généreuse, de grand-mère". "Une cuisine que j'ai héritée de toutes ces femmes qui m'ont appris à donner du bonheur", confie Hélène Darroze.

 

>> Etes-vous prêts à jouer le jeu ? Tous les jours de 16h à 17h avec Laurence Boccolini. Retrouvez le replay de l’émission ici

"Je ne vais pas vous faire croire que je tourne encore la poêle". La cuisinière possède deux restaurants à Paris et un à Londres. "Mes restaurants doivent marcher sans moi, car j'ai une chance sur trois d'y être", indique Hélène Darroze. "Je fais encore tout ce qui de l'ordre de la création", précise la cheffe, "quand je suis là, je surveille, mais je ne vais pas vous faire croire que je tourne encore la poêle". Et finalement, là où Hélène Darroze cuisine le plus, c'est pendant son temps libre. "Le week-end, quand j'ai des amis, ou pendant les vacances : je cuisine énormément. (...) Cet été, pendant mes trois semaines de vacances, j'ai cuisiné tous les jours", explique-t-elle.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau