Grève SNCF pendant les fêtes : après l'angoisse des départs, celle des retours !

  • A
  • A
1:14
© Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Vendredi marque le seizième jour de grève à la SNCF, à la veille des vacances des fêtes de fin d'année. Tous les départs en train ne sont pas assurés mais ceux qui réussissent à partir sont soulagés. A moins qu'ils n'angoissent déjà pour le retour....
REPORTAGE

Ceux qui réussissent à partir sont certainement très contents en cette période de grèves. Mais comment revenir ? C'est un autre problème ! Au seizième jour de grève, le taux de grévistes à la SNCF est tombé à 9,5% mais plus de la moitié (58,3%) des conducteurs de trains étaient grévistes, a annoncé la SNCF. Dans ces conditions, certains pensent déjà avec angoisse au retour.

Marie, par exemple, voyage avec deux enfants en bas âge. Elle doit absolument être à Paris pour le travail le 26 décembre : "Ça met la pression. Je sens que ça va être encore plus compliqué. Je ne peux rien prévoir, je ne peux qu’attendre. Je n’ai pas d’autres solutions. Avec des enfants, un covoiturage n’est pas possible".

Annonce en début de semaine pour le weekend du 28 décembre

D'autres laissent place à l'improvisation, comme Mélusine : "On va improviser. En bus ou avion, on verra bien !", dit-elle à propos de son retour. Elle part avec sa fille à Toulouse pour les fêtes. D'ailleurs, pour elle, peu importe la date du retour à Paris, le plus important est d'être en famille pour les fêtes.

Pour d’autres enfin, cette interrogation qui plane sur les retours est une bonne nouvelle. Claude, retraitée, voit là l’occasion de profiter un peu plus de son fils qu’elle ne voit pas très souvent ! "Si la grève continue, je resterai dans ma famille un peu plus longtemps. C’est l’entraide familiale", explique-t-elle presque enthousiaste.

Selon la SNCF, tout le monde devrait être fixé lundi ou mardi au plus tard sur les trains maintenus pour le weekend des 28 et 29 décembre.

Europe 1
Par Sadia Sisaid