"Gilets jaunes" : à Dijon, une caserne de gendarmerie dégradée samedi

  • A
  • A
Plus tard dans l'après-midi, des manifestants ont jeté rue de la Préfecture des "projectiles y compris des pavés" sur les forces de l'ordre (photo d'illustration).
Plus tard dans l'après-midi, des manifestants ont jeté rue de la Préfecture des "projectiles y compris des pavés" sur les forces de l'ordre (photo d'illustration). © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
Des grillages de la caserne de gendarmerie Deflandre ont été abîmés, samedi à Dijon. Il n'y a pas eu d'intrusion ni d'autres dégâts.

Une caserne de gendarmerie a été dégradée samedi à Dijon lors de la manifestation des "gilets jaunes" qui a fait l'objet de "débordements" et conduit à 25 interpellations, selon des sources concordantes.

Pas d'intrusion dans la caserne. La manifestation a réuni 1.200 personnes selon la police, 3.500 selon les organisateurs. Parmi les débordements : des grillages de la caserne Deflandre ont été abîmés. Il n'y a pas eu d'intrusion ni d'autres dégâts, a appris l'AFP auprès de la gendarmerie.

Plus tard dans l'après-midi, des manifestants ont jeté rue de la Préfecture des "projectiles y compris des pavés" sur les forces de l'ordre qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes, indique la préfecture. Bilan de la journée : deux gendarmes légèrement blessés, quatre personnes prises en charge par les pompiers et 25 interpellations.