Fréquentation "record" des trains cet été, selon le patron de la SNCF

  • A
  • A
Selon Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, les Français ont fait confiance au réseau ferré cet été
Selon Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, les Français ont fait confiance au réseau ferré cet été © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
"Les Français ont fait confiance au train pour les vacances, puisque la fréquentation des trains a été record cet été, avec 7% de voyageurs en plus par rapport à l'année dernière", a déclaré Guillaume Pepy vendredi.

La fréquentation des trains a atteint un "record" cet été, malgré la panne d'électricité qui a affecté la gare de Paris-Montparnasse fin juillet, s'est félicité vendredi le patron de la SNCF Guillaume Pepy.

"Les gens ne nous en ont pas voulu". Cette panne, due à l'incendie d'un transformateur du gestionnaire du réseau haute tension RTE (filiale d'EDF), avait fortement perturbé la circulation des trains vers l'Ouest et le Sud-Ouest pendant une semaine. "C'est un peu comme, chez vous, quand vous faites un dîner et que vous n'avez pas d'électricité le soir", a relevé Guillaume Pepy sur CNews. "Les gens ne nous en ont pas voulu, ils ont parfaitement compris que ce n'était pas de notre faute", a-t-il ajouté.

Une augmentation de 7% du nombre de voyageurs. "Ils ont fait confiance au train pour les vacances, puisque la fréquentation des trains a été record cet été, avec 7% de voyageurs en plus par rapport à l'année dernière. Et même pour les TER, dans les régions, la fréquentation a augmenté de 15%", s'est réjoui le patron de la SNCF.

Des prix attractifs et des billets offerts. Ce rebond est notamment dû à d'importantes promotions tarifaires et à une montée en puissance du train à grande vitesse à bas coût Ouigo qui a offert "la moitié de places en plus par rapport à l'année dernière", a-t-il expliqué. "Les Français, ils attendaient de retrouver leurs trains" après la longue grève par épisodes du printemps, a souligné Guillaume Pepy. "Ils ont beaucoup, beaucoup souffert des 40 jours de grève du premier semestre."

Un coût important de la grève et de l'incendie. La grève a coûté 790 millions d'euros à la SNCF, dont "près de 200 millions" de remboursement et dédommagements aux clients, selon lui. Quant à l'incident de Montparnasse, il a coûté 10 millions d'euros, avait indiqué Guillaume Pepy.