Fourgon volé : le convoyeur de fonds et sa complice présumée mis en examen et écroués

, modifié à
  • A
  • A
Adrien Derbez avait pris la fuite avec le fourgon avant d'être interpellé mardi à Amiens avec une femme de 29 ans.
Adrien Derbez avait pris la fuite avec le fourgon avant d'être interpellé mardi à Amiens avec une femme de 29 ans. © Préfecture de Police
Partagez sur :
Le convoyeur de fonds qui avait disparu lundi avec un fourgon chargé de 3,1 millions d'euros a été mis en examen et placé en détention provisoire samedi soir, ainsi que sa complice présumée. 

Le convoyeur de fonds qui avait disparu lundi avec un fourgon chargé de 3,1 millions d'euros et une complice présumée ont été mis en examen et placés en détention provisoire samedi soir à Bobigny, a indiqué le parquet. 

Une partie du butin toujours manquante. Après une courte cavale, le convoyeur de 27 ans avait été interpellé avec une femme de 29 ans mardi à Amiens, au lendemain de sa fuite au volant d'un fourgon à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Plusieurs sacs de billets avaient alors été récupérés mais près de 1,7 million d'euros n'ont pas encore été retrouvés, selon une source proche de l'enquête à l'AFP. Le parquet de Bobigny a ouvert une information judiciaire des chefs de vol en bande organisée, association de malfaiteurs et infraction à la législation sur les armes. 

Le fourgon retrouvé vide. Lundi dernier vers 06h, le convoyeur de fonds avait déposé ses deux collègues près d'une agence Western Union d'Aubervilliers. Alors que ces derniers pénétraient dans l'agence, lui était resté au volant. "A leur retour, le fourgon et le chauffeur avaient disparu", avait rapporté une source proche du dossier. Le véhicule de la société Loomis avait été retrouvé à quelques rues de là, vidé de son chargement, clé sur le contact et portes ouvertes. La brigade de répression du banditisme (BRB), chargée de l'enquête, avait lancé mardi un appel à témoins pour tenter de retrouver Adrien Derbez, le disant "susceptible d'être armé et dangereux". Les enquêteurs étaient à la recherche d'une soixantaine de sacs de billets de banque ainsi que d'un fusil à pompe. Ces derniers sont toujours à la recherche d'éventuels complices.