Environnement : "Aujourd’hui, un quart des sols de la planète est dégradé", déplore Matthieu Orphelin

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Spécialiste des questions environnementales, le député appelle le gouvernement à élargir sa politique en matière de transition écologique, alors que les experts de l'ONU doivent publier un rapport sur la pollution des terres.
INTERVIEW

Le groupe d'experts de l'ONU sur le climat (Giec), réuni jusqu'à mardi en Suisse, se penche sur la qualité de nos sols et notre capacité à subvenir à nos besoins alimentaires sans dégrader davantage la nature. À l'issue de ces rencontres, un rapport consacré au "changement climatique, à la désertification, à la dégradation des sols, à la gestion durable des terres, à la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres" doit être rendu public mardi 6 août.

"On a une activité humaine qui influe très fortement la qualité des sols. Un quart des sols de la planète, aujourd'hui, est dégradé", relève au micro de François Geffrier, sur Europe 1, Matthieu Orphelin, député de Maine-et-Loire et spécialiste des questions environnementales. "Ce rapport doit montrer comment le réchauffement climatique va accentuer ces problèmes de qualité des sols. Derrière, c’est la question de la biodiversité, de l’agriculture et de l’alimentation qui se joue", pointe l’élu qui rappelle que 820 millions de personnes dans le monde souffrent de malnutrition, un chiffre qui progresse du fait notamment des sécheresses.

"Il va falloir changer de modèle agricole, aller vers un modèle plus respectueux de l’environnement", enjoint Matthieu Orphelin. "Le rapport va montrer que depuis les années 1960, on a multiplié par neuf l’utilisation d’engrais, multiplié par deux l’irrigation des cultures. Tout cela doit être remis en question."

"Le Premier ministre a promis un acte 2 du quinquennat où la transition écologique prend toute sa place"

Et la France n’est pas en reste. "Aujourd’hui en France, on artificialise l’équivalent de 200 hectares par jour pour construire de nouveaux lotissements, des infrastructures, des centres commerciaux…", déplore ce proche de Nicolas Hulot. "Il faut des actions dans tous les domaines. Quand on pense aux actions contre le réchauffement climatique, on pense à la rénovation énergétique des bâtiments, à la mobilité durable, à l’économie circulaire, mais il faut faire plus sur l’agriculture durable et l’artificialisation des sols", explique-t-il.

Ce rapport devrait également formuler des préconisations sur le gaspillage alimentaire, puisque "pratiquement un tiers de la nourriture produite dans le monde part à la poubelle".

Matthieu Orphelin, lui-même ex-membre de la majorité présidentielle, appelle donc à davantage de transversalité sur ces sujets, et demande au gouvernement d’élargir sa politique sur la transition écologique. "Il faut que le gouvernement renforce ses actions dans les prochains mois. Le Premier ministre a promis un acte 2 du quinquennat où la transition écologique prend toute sa place. On verra ça à la rentrée", lâche-t-il.