Émilie a 11 ans de plus que son conjoint : "J'ai failli le quitter" à cause de ça

, modifié à
  • A
  • A
Couple, mains, Pixabay / Creative Commons 1280 6:22
© Pixabay / Creative Commons
Partagez sur :
Olivier Delacroix a recueilli le témoignage d'Émilie, 37 ans, qui est en couple avec un homme qui a 11 ans de moins qu'elle. "Je ne me voyais pas du tout assumer ce type de relation il y a quatre ans", se confie-t-elle sur Europe 1. 
VOS EXPÉRIENCES DE VIE

Émilie a 37 ans. Depuis quatre ans, elle est en couple avec un homme qui en a aujourd'hui 26. Ils étaient donc respectivement âgés de 33 et 22 ans au début de leur relation. Au micro d'Olivier Delacroix sur Europe 1, elle explique que cette différence d'âge a pu être un problème car, à l'aube de leur histoire d'amour, ces 11 ans d'écart pouvaient faire peur.

"[Cette différence d'âge faisait peur], principalement à moi. Même si c'est Matthieu (son compagnon, ndlr) qui a fait le premier pas vers moi, je connaissais son âge. Ce n'était pas du tout une surprise, comme cela peut parfois être le cas, parce qu'il s'avère qu'il fait quand même plus que son âge. Les premiers temps, je le mettais en garde. Je lui disais : 'Ne t'attache pas parce que ce n'est pas possible. Ce n'est pas une histoire qui peut durer. On a onze ans d'écart.' Je ne me voyais pas du tout assumer ce type de relation il y a quatre ans, sachant que j'avais toujours été dans le modèle inverse.

De quoi Émilie avait-elle peur ?

[J'avais peur], principalement du regard des autres et du jugement. En fait, ce n'est que ça. Sachant que, dans notre famille proche, il y a eu vraiment zéro commentaire désobligeant sur la différence d'âge. De mon côté, il n'y a vraiment eu aucune parole négative. Aucun souci. Pourtant, je suis dans un schéma familial à l'ancienne. Pour moi, ce n'était vraiment pas du tout dans l'ordre des choses. On a tous un schéma classique dans la tête et moi, ça ne faisait pas du tout partie des choses que j'avais imaginées. Je ne m'étais pas dit : 'Ce sera trop bien, quand tu auras 33 ans tu sortiras avec un garçon de 22 ans.' D'ailleurs, je trouve que là, quatre ans après, il a 26 ans, il en avait 22, c'est finalement de plus en plus facile à assumer avec les années.

>> De 15h à 16h, partageons nos expériences de vie avec Olivier Delacroix sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

J'ai failli le quitter. C'est en discutant avec une amie à qui j'ai dit : 'Ça n'a aucun sens ce type de relation. Je n'ai pas envie de lui faire du mal donc je pense que je vais le quitter.' Il faut aussi voir le contexte dans lequel je l'ai rencontré. C'est-à-dire que mon passé amoureux était quand même un peu compliqué, je n'étais pas toujours tombée sur les meilleurs hommes du monde, on va dire. Des hommes pas très respectueux. Et lui, il a vraiment toutes les qualités que l'on peut espérer. Et elle me dit : 'Tu te rends compte, si tu le quittes, tu n'es absolument pas certaine de retrouver un jour un garçon aussi top que lui.' Et c'est vraiment ça qui m'a fait réfléchir. A partir de ce moment-là, je me suis laissée aller et très vite, on a décidé d'en parler à nos familles respectives.

Les réflexions sur le couple Macron, "c'est hyper agaçant"

Je ne m'identifie pas [au couple Macron] parce que je n'ai pas non plus 24 ans de plus que lui (Emmanuel Macron a 40 ans alors que Brigitte Macron est âgée de 65 ans, ndlr) mais c'est hyper agaçant parce qu'on est quand même dans un schéma qui rejoint plus ou moins le leur. Toutes les réflexions qui peuvent être faites sur 'maman', etc... Je ne pourrais pas être la maman de Matthieu, 24 ans d'écart c'est encore un niveau supérieur, mais c'est vrai qu'on ne dira jamais l'inverse de Donald Trump (72 ans, ndlr) et Melania Trump (48 ans, ndlr). Et c'est vrai que ça, je l'entends parfois dans ma famille et je me dis : 'Ils sont cons ou quoi ?' On est là, on est dans le même schéma et ils ne font pas du tout attention à ce qu'ils disent."

 

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau