Un père Noël transgenre, une poupée Greta et plus de sapins : bienvenue dans le Noël du futur

  • A
  • A
Partagez sur :
Notre chroniqueur Jean-Pierre Montanay imagine ce que pourrait être Noël demain : un Père Noël robotisé, pas de sapin pour lutter contre l'exploitation des arbres, mais une plongée dans la magie de Noël avec des lunettes de réalité augmentée. Chez les plus petits, c’est la poupée Greta qui fera un carton...
EDITO

Comment racontera-t-on l’histoire du Père Noël demain aux enfants, avec tous les bouleversements qui vont changer le monde ? Réchauffement climatique, droit des animaux, lutte contre le plastique, drones livreurs... Jean-Pierre Montanay s'est penché sur la question et a imaginé un petit conte de Noël...du futur.

"À l’issue d’une interminable guerre opposant féministes et collectifs de défense des croyances antiques, le Père Noël a été dé-genré. Fini, la figure masculine, intolérable incarnation d’un monde patriarcal révolu. Le voilà donc transgenre, sous les traits d’un robot humanoïde à la robe rouge, baptisé 'Christmas Robot' et créé par le géant américain Amazon, qui exploite les droits universels pour un milliard de dollars.

Il se déplace dans un drone autonome à énergie solaire, ce qui ravit les enfants biberonnés aux énergies renouvelables. C’est donc la triste disparition du pittoresque traîneau, tué d’abord par l’absence de neige en Laponie, patrie du père Noël transformée en paillasson sous l’effet du réchauffement. Et puis par le combat farouche des ennemis de la souffrance animale, pour qui il était insupportable de voir ces huit rennes s’époumoner pour le faire avancer.

Un sapin en réalité virtuelle pour lutter contre l'exploitation des arbres

La forêt amazonienne rayée de la carte, l’exploitation commerciale de tous les arbres est désormais interdite pour lutter contre le CO2, donc : pas de sapins devant les cheminées. Quant aux synthétiques, ils font les frais de l’éradication du plastique. La solution consiste à acheter des lunettes de réalité augmentée, qui immergent toute la famille dans un univers irréel, onirique, avec une forêt de sapins illuminés et une crèche géante digne d’un parc d’attraction, sans Jésus, sans doute un signe des temps !

Entendu sur europe1 :
Un essaim de drones qui livrent des cadeaux jour et nuit

Côté cadeaux, le Black Friday à côté c’est de la rigolade : le trafic aérien a même été suspendu le 24 décembre pour laisser la place à un essaim de drones qui livrent des cadeaux jour et nuit. Porsche et Ferrari ayant mis la clé sous la porte, les plus fortunés craquent pour un mini vaisseau spatial qui permet de passer un week-end sur la Lune. Les centenaires, qui représentent près de 10% de la population, se ruent sur un robot compagnon aux pouvoirs extraordinaires.

Chez les plus petits, c’est toujours la poupée Greta qui fait un carton, figurine confectionnée avec les déchets récupérées dans les océans. Elle a depuis quelques générations détrôné la fameuse Barbie, dont les rares exemplaires qui ont échappé aux autodafés battent des records aux enchères."

Europe 1
Par Jean-Pierre Montanay, édité par Séverine Mermilliod