Dissolution - «On va réussir quelque chose de nouveau» : près de Perpignan, les électeurs RN espèrent une autre victoire

1:36
  • Copié
Charles Luylier (envoyé spécial à Pia) /Crédits photo : XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP , modifié à
Les électeurs se préparent à voter le 30 juin et le 7 juillet pour de nouvelles élections législatives. Certains sont déjà sûrs de leurs choix à l'instar des votants de Pia, une commune près de Perpignan où le RN atteint des scores historiques. 

Au lendemain du coup de tonnerre de la dissolution annoncée par Emmanuel Macron, les grandes manœuvres ont commencé lundi: la gauche a appelé à un "front populaire" avec des candidatures communes dans chaque circonscription tandis que le RN de Jordan Bardella, candidat à Matignon, cherche à élargir son assise. 

Les électeurs se préparent également à voter le 30 juin et le 7 juillet prochain. Europe 1 s'est rendu à Pia, près de Perpignan, ou plus d'un électeur sur deux a voté pour le Rassemblement national. Des habitants qui comptent bien confirmer leur vote aux prochaines législatives.

 

"C'est historique"

Dans cette ville de 8.000 habitants, le plafond de verre a explosé il y a longtemps déjà. L'adhésion a remplacé la contestation car depuis huit ans le Rassemblement national arrive en tête à chaque scrutin national. Joël, artisan et électeur du RN, sent que cette fois-ci peut être la bonne : "J'ai tout le temps voter Rassemblement national. De toute façon, moi je revoterai pour eux. Je pense qu'ils vont passer parce que beaucoup de monde en ont marre. Ils sont aux portes du pouvoir plus que jamais."

Cet enthousiasme est partagé par Maryse, ancienne maîtresse d'école. Elle vote RN depuis cinq ans et sa main ne tremble plus : "La gauche nous a laissés tomber. Georges Marchais, Mitterrand, Robert Hue ont retourné leur veste. On fait comme tout le monde parce que franchement on ne vit plus. Il faut un changement, ça peut basculer pour Bardella. Je trouve que c'est bien. On va réussir quelque chose de nouveau. C'est historique."

 

Des législatives qui dans cette ville et dans le département seront sans surprise d'ici trois semaines. Les quatre députés RN avaient déjà provoqué un raz-de-marée en 2022.