Des tags menaçants et antisémites sur la façade de la maison de Latifa Ibn Ziaten

, modifié à
  • A
  • A
Latifa Ibn Ziaten est régulièrement prise pour cible.
Latifa Ibn Ziaten est régulièrement prise pour cible. © ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime du terroriste Mohammed Merah en 2012, a publié lundi matin des photos de son domicile couvert de menaces. 

Depuis l'assassinat de son fils Imad par Mohammed Merah en 2012, Latifa Ibn Ziaten sillonne la France pour prêcher un message de tolérance. Cet activisme lui vaut régulièrement des menaces, qui ont atteint un nouveau stade dans la nuit de dimanche à lundi. Lundi matin, elle a en effet découvert des tags menaçants et antisémites sur les murs de sa maison, près de Rouen. 

"Vive Merah", "Juif bientôt mort", "On va t'avoir"... Les façades de la maison et le sol de la terrasse étaient entièrement couverts de tags haineux. "J'espère que la justice trouvera les misérables qui ont fait cela", a écrit sur Twitter Francis Szpiner, son avocat. 

Latifa Ibn Ziaten va porter plainte pour "apologie du terrorisme", "violation de domicile" et "menace de mort".