Des postiers "occupent" la Poste pour dénoncer le renvoi d'un syndicaliste

, modifié à
  • A
  • A
La direction de La Poste n'a pas donné suite aux sollicitations.
La direction de La Poste n'a pas donné suite aux sollicitations. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Selon les postiers, le licenciement du responsable syndical Gaël Quirante, qu'elles dénoncent comme un cas de "discrimination syndicale", a-t-on appris de source syndicale. 

Plusieurs dizaines de personnes ont pénétré jeudi après-midi au siège de La Poste à Issy-les-Moulineaux, près de Paris, pour protester contre le licenciement du responsable syndical Gaël Quirante, qu'elles dénoncent comme un cas de "discrimination syndicale", a-t-on appris de source syndicale. "On vient occuper le siège de la Poste", a dit Gaël Quirante, secrétaire du syndicat SUD Poste dans les Hauts-de-Seine. Plusieurs dizaines de "postiers du 92 en grève" étaient toujours présents selon lui à 18h pour réclamer qu'une délégation soit reçue par le responsable des ressources humaines.

"Discrimination syndicale". La direction de La Poste n'a pas donné suite aux sollicitations. Gaël Quirante a expliqué avoir pris connaissance de la notification de son licenciement mercredi, par une lettre datée de samedi. "Le motif qui est invoqué, c'est faute lourde, et à aucun moment bien évidemment la question de la discrimination syndicale n'a été prise en compte", s'est-il insurgé. Il est reproché à Gaël Quirante son implication dans une affaire remontant à 2010. Il avait été condamné pour la séquestration de cadres de La Poste, dans le cadre d'une grève qui avait duré plus de deux mois.

Son licenciement autorisé. Le ministère du Travail avait autorisé il y a quelques jours son licenciement, allant à l'encontre de l'avis de l'inspection du travail, qui est obligatoire en cas de licenciement de représentants du personnel, qui sont des salariés protégés. Dans un communiqué, SUD PTT a réaffirmé qu'il "s'opposera à ce licenciement", en indiquant travailler à "une riposte", y compris juridique. Un préavis de grève avait été déposé le 26 mars par le syndicat majoritaire SUD Poste 92, qui a été reconduit depuis, a précisé Gaël Quirante.