Dès lundi, les jeunes en conduite accompagnée pourront passer le permis de conduire à 17 ans

, modifié à
  • A
  • A
Le gouvernement veut faciliter l'accès au permis de conduire.
Le gouvernement veut faciliter l'accès au permis de conduire. © MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :
Le ministre de l'Intérieur annonce dans "Le Parisien" avoir pris trois arrêtés applicables dès lundi, mettant en place des mesures assouplissant le permis de conduire. 

Les jeunes en conduite accompagnée pourront passer l'examen du permis de conduire dès l'âge de 17 ans, et ce dès lundi, annonce dans les colonnes du Parisien le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner

Le ministre va prendre trois arrêtés applicables à partir de lundi, pour rendre le précieux sésame des conducteurs plus accessible. "Une société juste passe par un permis accessible", note Christophe Castaner, qui veut "rendre le permis de conduire moins cher et moins long à passer". Ces nouveautés font partie des dix mesures dévoilées en mai par le Premier ministre Édouard Philippe, qui reprenait de nombreuses pistes proposées par un rapport de la députée LREM Françoise Dumas. 

Le candidat ne pourra pas conduire seul avant sa majorité  

Ainsi, "les jeunes qui optent pour la conduite accompagnée pourront passer l'épreuve pratique du permis dès l'âge de 17 ans au lieu de 17 ans et demi aujourd'hui", confirme le ministre de l'Intérieur, rappelant qu'en 2018, "285.000 jeunes ont choisi cette formule qui a fait la preuve de son efficacité avec un taux de réussite au premier passage de 74,5% contre 57,7% en moyenne pour l'ensemble des candidats". 

En revanche, Christophe Castaner assume son refus d'autoriser les jeunes à prendre le volant seul dès 17 ans. "Avancer l'âge de la conduite d'une année présente un sur-risque d'accident important", note-t-il, avant d'ajouter : "on pourra se reposer la question dans douze mois, avec un peu de recul". 

La formation sur simulateur de conduite favorisée

Les arrêtés pris par le ministre de l'Intérieur vont également permettre, dès lundi, de favoriser la formation sur simulateur de conduite. À partir de cette date, explique Christophe Castaner, "dans les 20 heures de formation obligatoire, la durée d'apprentissage sur simulateur passe de 5 heures à 10 heures". Enfin, "le temps d'attente entre l'obtention du permis 'boîte automatique' et la possibilité de le transformer en permis classique" passera à trois mois au lieu de six, annonce encore l'ancien porte-parole du gouvernement. Dans les faits, les personnes concernées pourront accéder plus rapidement au permis complet contre une formation de 7 heures dans une auto-école.