Des frigos en libre accès pour aider les plus démunis et lutter contre le gaspillage

, modifié à
  • A
  • A
FRIGO 1:07
L’association "Les Frigos solidaires" fête ses deux ans. L'initiative existe déjà en Espagne. (Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Dans toute la France, l'association "Les Frigos solidaires" propose aux commerçants et restaurateurs d'installer devant leurs boutiques des réfrigérateurs en libre accès. Ils peuvent être remplis par tous afin d'aider les plus démunis. Une idée anti-gaspillage alimentaire qui a déjà 43 conquis commerçants.

L’association "Les Frigos solidaires" fête ses deux ans. Une initiative parrainée par Identités mutuelle, et par le comédien Baptiste Lorber, qui permet à des restaurateurs ou à des commerçants d’installer devant leurs boutiques un réfrigérateur en libre accès. Ainsi, tout le monde peut y déposer des denrées alimentaires afin d’aider les plus démunis. Une idée qui permet aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire. L’initiative vient de Dounia Mebtoul, cheffe parisienne d’un restaurant dans le 18ème arrondissement de Paris. Elle a découvert le concept à Londres. 

Tout le monde peut déposer des denrées dans le réfrigérateur, mais pas n’importe lesquelles. Pour les particuliers : des fruits, des légumes, du pain, du jambon, des yaourts… Tant que les dates limites de consommation ne sont pas dépassées. Les produits déjà entamés, l'alcool, les viandes et poissons sont à éviter. Il faut également faire attention à ne pas rompre la chaîne du froid. Quant aux restaurateurs ou aux commerçants qui ont un "frigo solidaire", ils peuvent l’alimenter avec leurs plats cuisinés ou leurs invendus.

43 frigos en France

Les Frigos solidaires sont partout en France. On peut en compter 43 : à Montpellier, Arras, Clermont-Ferrand, Lyon, Bordeaux même à L’Île-Rousse. Le dernier vient d’ouvrir à Agen. Il en manque tout de même pour un maillage plus complet, sur la côte d’Azur ou dans la région Centre par exemple. L’initiative cherche aussi à se développer dans les grandes villes. À Paris, il n’y en a que sept, même pas un par arrondissement. L’association est toujours en recherche de commerçants solidaires. Une grande cagnotte est également accessible sur le site internet pour aider au financement de nouveaux frigos. 

Europe 1
Par Marion Sauveur, édité par Mathilde Durand