Covid-19 : au lycée et au collège, une rentrée rythmée par les demi-jauges

  • A
  • A
collège 1:21
Une semaine après les écoliers, les élèves du secondaire ont fait leur rentrée en présentiel, en demi-jauge dans certains départements. © AFP
Partagez sur :
Après deux semaines d'enseignement à distance, les collèges et lycées accueillent de nouveau, depuis lundi, les élèves en présentiel. Une reprise des cours en demi-jauge pour les lycéens et collégiens de quatrième et de troisième des 15 départements où le Covid-19 circule fortement, comme dans ce collège parisien où Europe 1 s'est rendu.
REPORTAGE

Les collégiens et lycéens ont fait leur rentrée. Une rentrée hybride, mais une rentrée quand même, après un mois à la maison. Une semaine après les écoliers, les élèves du secondaire sont de retour en présentiel, en demi-jauge. Pour eux, c'est déjà "mieux que rien", disent-ils.

"Reprendre sérieusement le programme"

À la sortie du collège parisien où s'est rendu Europe 1, on est très loin de l'ambiance habituelle, avec beaucoup de calme et très peu de chahut. Pour cause : seule une partie des élèves ont fait leur rentrée ce matin.

Malgré tout, Marion, élève de collège, est ravie de retrouver ses amis. "J'aime bien travailler à la maison, mais en même temps j'avais envie de revoir mes amis", affirme-t-elle au micro d'Europe 1. "Et même si on venait en groupe maintenant, c'est quand même au-delà du plaisir de se revoir en chair et en os. C'est aussi le moment de reprendre sérieusement le programme", explique par ailleurs Baptiste, un élève de troisième. "On a le brevet à la fin de l'année. Dans certaines matières on sait qu'on va finir le programme, mais pour certaines, on ne sait pas et on est content de revenir pour réviser."

Des emplois du temps "sur-mesure"

Pour permettre le retour des quatrièmes et troisièmes en demi-jauge, la principale du collège a dû réorganiser tous les emplois du temps quasiment sur-mesure. "Nous avons découpé la semaine de telle manière à ce que tous les élèves aient cours un jour sur deux, ou deux jours/un jour", explique-t-elle. "Ça nous a demandé de constituer des emplois du temps quasiment pour chaque élève. Ils ont besoin de pouvoir travailler sereinement comme auparavant."

Et pour limiter au maximum les risques de transmission du Covid-19 (et donc éviter des fermetures de classes), la direction encourage également les élèves qui le peuvent à déjeuner chez eux.

Europe 1
Par Laura Taouchanov, édité par Pauline Rouquette