Coronavirus : faut-il maintenir son déménagement ?

  • A
  • A
déménagement 2:01
Avec les mesures de confinement pour cause de coronavirus, la situation des déménagements reste floue. © AFP
Partagez sur :
Les mesures de confinement en vigueur depuis mardi midi laissent encore des questions en suspens. Autour des déménagements, par exemple, la question reste floue. Les sociétés ont-elles le droit de continuer à exercer, alors que les déplacements vers le lieu de travail est autorisé si le télétravail n'est pas possible ? 

Après les annonces d’Emmanuel Macron lundi soir, précisées par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, des interrogations subsistent sur les mesures strictes de confinement visant à endiguer l’épidémie de coronavirus. La vie quotidienne des Français est bouleversée et certaines situations particulières deviennent complexes. Que faire, par exemple, si l’on a prévu un déménagement ? 

D'après les dernières mesures, il faut rester confiné dans la mesure du possible mais il est autorisé de se rendre sur son lieu de travail si le télétravail n’est pas possible. Contrairement à l'Espagne, il n'existe pas de listes de professions autorisées à circuler. La question des sociétés de déménagements reste donc floue. Plusieurs sources, comme la préfète d’Ardèche, Françoise Souliman, indiquent que les sociétés de déménagement n’ont pas le droit d’exercer, en tant qu'activité non indispensable. Pourtant le site spécialisé SeLoger indique que "théoriquement", les déménageurs pourraient assurer leurs missions, puisque le télétravail leur est impossible et qu'il ne s'agit pas d'un commerce à proprement parler.

Mais dans les faits, il ne devrait pas y avoir beaucoup de déménageurs disponibles, entre ceux contraints de rester à domicile pour garder leurs enfants et les sociétés qui préféreront confiner tous leurs salariés pour éviter la propagation du virus.  

Une annulation serait préférable

Dans l'arrêté ministériel, disponible en ligne, la question n'est pas tranchée. Néanmoins, le déménagement n'est pas prévu dans les déplacements dérogatoires autorisés via une attestation de sortie. Afin de respecter la distanciation sociale et de rester au maximum confiné, il est donc préférable d'annuler tout déménagement, y compris avec l'aide de particuliers : après tout, si les "réunions amicales" sont interdites, comme le dit Christophe Castaner, cela devrait également être le cas des déménagements.  

Selon le site SeLoger, les locataires qui devaient quitter leurs logements sont protégés par ce cas de force majeur, jusqu'à la durée de la quarantaine.