Bac : comment Jean-Michel Blanquer compte publier les résultats à temps

, modifié à
  • A
  • A
© Alain JOCARD / AFP
Partagez sur :
Le ministre de l'Éducation persiste et signe : malgré quelque 30.000 copies manquantes et des perturbations dans certains jurys de correcteurs jeudi, tous les aspirants bacheliers de France connaîtront leurs résultats vendredi matin.

Ce sera donc vendredi matin, et pas un autre jour. Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a de nouveau été très clair jeudi soir, à la veille des résultats du bac : "Tous les élèves auront leurs résultats vendredi", a-t-il répété à l'occasion d'un point presse. Grève des correcteurs ou pas.

"700 correcteurs" grévistes retiennent encore "30.000 copies" 

Ils sont encore 700 grévistes, sur 175.000, à refuser de rendre leurs copies : "ça fait 0,35%", minimise le ministre, qui qualifie le phénomène de "marginal". Selon lui, "autour de 30.000 copies" sont ainsi concernées, sur 4 millions au total. Le collectif "Bloquons Blanquer", qui tient un décompte en ligne, avançait lui mercredi soir le chiffre de 137.000 copies retenues. 

Dans un tel cas de figure, ce sera donc la note du contrôle continu qui sera provisoirement prise en compte. La note définitive, elle "sera donnée en début de semaine prochaine en prenant en compte (...) la note la plus favorable des deux pour que personne ne soit lésé", promet Jean-Michel Blanquer.

Des jurys perturbés jeudi

Pour contraindre le gouvernement à rouvrir des négociations sur les réformes du lycée et du bac, plusieurs professeurs ont refusé de siéger, jeudi, notamment dans les académies de Créteil, Versailles et Toulouse. Par endroits, on a même failli en venir aux mains, témoignent certains proviseurs auprès d'Europe 1. Plusieurs dizaines de jurys ont été concernés, selon les syndicats et collectifs de grévistes. Le ministère, lui, parle d'une petite quinzaine seulement.

Dans les faits, il n'y a cependant eu aucun blocage, mais des jurys réduits, ou bien des correcteurs qui ont accepté de siéger mais se sont arrêtés aux dossiers où des notes manquaient. Pour eux, prendre la note du contrôle continu plutôt que celle du bac représente une "rupture d'égalité", puisque le même traitement ne sera pas appliqué à tous les candidats. Dans la soirée, le collectif "Bloquons Blanquer", réuni en assemblée générale à Paris, a voté la reconduite de leur mouvement de grève, retenant les copies de bac jusqu'à vendredi inclus. Ils se réuniront en nouvelle AG vendredi pour décider de la suite à donner au mouvement.

Des notes rentrées à la main s'il le faut

Les jurys qui ont pris du retard dans la journée vont quant à eux devoir siéger plus tard. Et des chefs de centres vont eux-mêmes rentrer les notes à la main, une partie de la soirée ou de la nuit. Car tout devra être fin prêt à 8h30.

Europe 1
Par Virgine Salmen, édité par Thibauld Mathieu