Bac 2018 : les avions Rafale priés de décoller en sourdine

, modifié à
  • A
  • A
Rafale, Mont-de-Marsan crédit : GEORGES GOBET / AFP - 1280
Les Rafale essaient de faire moins de bruit pour déranger le moins possible les candidats au bac du département © GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :
"Pour ne pas trop gêner" les 3.773 candidats au bac des Landes, les Rafale de la base militaire de Mont-de-Marsan décollent dans la partie "la moins urbanisée de la base" et atterrissent selon une procédure moins bruyante.

Le "moins de bruit possible" : les avions de combat Rafale se font discrets pendant les épreuves du baccalauréat pour ne pas perturber les étudiants qui planchent, a indiqué mardi le commandement de la base militaire de Mont-de-Marsan (Landes).

Des avions qui atterrissent moins bruyamment. "Pour ne pas trop gêner" les 3.773 élèves de terminale de tout le département qui passent leur bac, la base montoise "a décalé ses horaires" de manoeuvres et "adapté ses procédures d'atterrissage et de décollage", a expliqué le commandant du site, Cédric Gaudillière. Les Rafale sont donc priés de décoller dans la partie "la moins urbanisée de la base", et d'atterrir "en longue finale", une procédure "plus lente" qui évite les vols circulaires au-dessus de la ville, et s'avère "donc moins bruyante".

Plusieurs bases concernées. D'autres bases militaires ont pris la même initiative à Saint-Dizier (Haute-Marne), Istres (Bouches-du-Rhône) et Orange (Vaucluse), a précisé le commandant. Les aspirants bacheliers ne sont pas les seuls bénéficiaires de l'opération silence de la base de Mont-de-Marsan. Celle-ci met aussi ses Rafale en sourdine pour des événements culturels comme le festival "Arte Flamenco" en juillet.