Aude : Castaner annonce des aides d'urgence pour les sinistrés les plus touchés

  • A
  • A
Le nouveau ministre de l'Intérieur a annoncé des aides d'urgence.
Le nouveau ministre de l'Intérieur a annoncé des aides d'urgence. © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
"Le gouvernement mobilisera les moyens d'intervention sociale pour que chaque adulte, chaque enfant soient aidés financièrement dans les heures qui viennent", a annoncé le nouveau ministre de l'Intérieur. 

Le nouveau ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé mardi des aides d'urgence en faveur des sinistrés les plus touchés par les inondations meurtrières dans l'Aude.

300 euros par adulte, 100 euros par enfant. "Il nous faut nous mobiliser pour aider tous ceux qui ont tout perdu (...) Le gouvernement mobilisera les moyens d'intervention sociale pour que chaque adulte, chaque enfant soient aidés financièrement dans les heures qui viennent : 300 euros par adulte, 100 euros par enfant", a-t-il déclaré au Sénat lors des questions au gouvernement. Ces aides relèvent du "fond de secours d'extrême urgence", a ajouté le nouveau locataire de la place Beauvau.

Elles sont, selon les textes réglementaires, versées à titre exceptionnel à chaque victime "d'accident, de sinistre ou de catastrophe de grande ampleur" pour couvrir ses besoins essentiels les plus urgents.

Le "fond de secours d'extrême urgence" a déjà été mis en oeuvre pour les sinistrés de l'Ouragan Irma aux Antilles ou lors des inondations de 2016.

Un "fonds exceptionnel" pour la reconstruction. Christophe Castaner a également promis qu'"un fonds exceptionnel" serait "mobilisé" pour aider les communes à la reconstruction.

Il a également mis en cause l'aménagement des territoires victimes des inondations. "Très souvent, très vite, trop vite, nous oublions le risque, nous oublions le vécu et nous laissons quelquefois aménager dans de très mauvaises conditions", a jugé le ministre.

Les inondations qui ont touché l'Aude ont fait au moins 12 morts, selon un dernier bilan de la préfecture.

Le Premier ministre Édouard Philippe avait annoncé lundi que le gouvernement allait mettre en oeuvre la "procédure de catastrophe naturelle accélérée", qui permet notamment aux victimes de pouvoir être indemnisées rapidement par les assureurs.