Attaque du Thalys en 2015 : l'homme interpellé en Seine-Maritime remis en liberté

  • A
  • A
Aujourd'hui, cinq hommes sont mis en examen en France et en Belgique dans l'enquête sur l'attaque du Thalys.
Aujourd'hui, cinq hommes sont mis en examen en France et en Belgique dans l'enquête sur l'attaque du Thalys. © NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP
Partagez sur :
L'homme qui avait été interpellé mardi en Seine-Maritime dans l'enquête sur l'attaque du Thalys en 2015 a été libéré vendredi, faute "d'éléments incriminants".

L'homme interpellé mardi en Seine-Maritime dans l'enquête sur l'attaque djihadiste survenue dans le Thalys Amsterdam-Paris en août 2015, a été remis en liberté vendredi, a appris l'AFP de source judiciaire. "En l'absence d'éléments incriminants à ce stade, la garde à vue (...) a été levée aujourd'hui", a-t-on précisé de source judiciaire à Reuters. Cet homme apparaissait dans l'entourage de Redouane S., un Marocain de 25 ans soupçonné d'avoir participé à la préparation de la fusillade dans le train qui avait fait deux blessés. 

Le rôle de Redouane S. Transféré d'Allemagne en France fin octobre, Redouane S., proche d'Abdelhamid Abaaoud, le donneur d'ordre présumé de l'attaque du Thalys et cerveau des attentats parisiens du 13 novembre 2015, avait été mis en examen et écroué. Il est dans le viseur des juges français notamment en raison d'un aller-retour éclair en Thalys entre Paris et Bruxelles. Ce voyage, effectué cinq jours avant l'attaque, pourrait suggérer un repérage.

Cinq hommes inculpés en France et en Belgique. Le 21 août 2015, Ayoub El Khazzani, monté à bord à Bruxelles, avait ouvert le feu dans le train peu après son entrée en France, armé d'une kalachnikov et de neuf chargeurs pleins. Il avait blessé deux passagers avant d'être maîtrisé par des militaires américains en vacances. Un troisième homme est mis en examen et détenu en France dans cette enquête : Bilal C., soupçonné d'avoir aidé le tireur du Thalys et Abaaoud à entrer en Europe. En Belgique, où une enquête est également en cours sur cette attaque, deux suspects ont été inculpés.