Annecy : l'incendie de la mairie maîtrisé, sécurisation en cours

, modifié à
  • A
  • A
Plus de cent pompiers ont été mobilisés afin de venir à bout de l'incendie qui a touché l'hôtel de ville d'Annecy. (Photo d'illustration)
Plus de cent pompiers ont été mobilisés afin de venir à bout de l'incendie qui a touché l'hôtel de ville d'Annecy. (Photo d'illustration)
Partagez sur :
Cent onze pompiers ont réussi à maîtriser les flammes qui ont ravagé la mairie d'Annecy, jeudi. Il faut à présent sécuriser le bâtiment et le protéger de la pluie. 

L'incendie d'origine "accidentelle", qui s'est déclaré jeudi midi à l'hôtel de ville d'Annecy, était "maîtrisé" vendredi et la sécurisation du bâtiment était en cours, a appris l'AFP auprès de la mairie et de la préfecture.

Le feu était parti d'un court-circuit dans une armoire électrique du 3ème étage de ce bâtiment en comptant quatre, et il s'était vite propagé, via les gaines électriques, au dernier étage et aux combles, dévorant la charpente en bois et générant des flammes spectaculaires, mais sans faire de blessé.

"Au plus fort de la crise, 111 sapeurs pompiers" étaient à pied d'oeuvre et "60 d'entre eux continuent à être présents sur le site avec six lances à incendie", a précisé la préfecture. Le feu est considéré comme "maîtrisé, malgré la présence de quelques foyers résiduels dans les parties difficiles d'accès" de ce bâtiment qui hébergeait quelque 300 employés municipaux.

"Les eaux d'extinction se sont infiltrées dans les étages, les sapeurs-pompiers travaillent actuellement à l'assèchement des locaux", a ajouté la préfecture. Le bâchage de l'édifice était en cours, pour le protéger aussi de la pluie.

"Symbole de la ville"

Sur un plan pratique, "l'urgence est de reconnecter le service public pour la commune déléguée d'Annecy, car nous sommes assez dématérialisés", a-t-on fait valoir à la mairie. Des agents ont pu "récupérer les serveurs dans le bâtiment et il faut maintenant les reconnecter". Les restrictions de circulation ont été levées à l'exception de l'accès à un tunnel.

Les dégâts sont importants : la toiture a quasiment intégralement brûlé, les deux étages supérieurs ont été très touchés, tandis que les deux premiers étages où se trouvent les salons de réception ont été touchés par l'eau et des effondrements de planchers, selon Jean-Luc Rigaut, maire UDI.

"Consterné", l'édile avait vu comme ses administrés partir en fumée "le symbole de la ville". Dos au lac d'Annecy, l'édifice en pierre en impose avec son style néo-classique de la moitié du 19ème siècle, son avant-corps central à colonnes et fronton triangulaire, encadré par deux étages roses. Une architecture prisée du Royaume italien de Piémont-Sardaigne dont dépendait à l'époque la Savoie.