Agressions sexuelles : 19 prêtres jésuites mis en cause par des témoignages

  • A
  • A
La majorité des faits dénoncés se sont déroulés entre 1950 et 1980.
La majorité des faits dénoncés se sont déroulés entre 1950 et 1980. © FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Partagez sur :
Les jésuites de France ont recueilli 28 témoignages mettant en cause 19 prêtres pour abus sexuels en France, dont treize sur mineurs.

Les jésuites de France ont affirmé qu'en cinq ans, 19 prêtres jésuites avaient été mis en cause par des témoignages pour abus sexuels portant sur la période 1950-2019, parmi lesquels trois ont été condamnés par la justice, dans un communiqué mercredi.

Quinze sont morts, trois ont été condamnés

Les jésuites de France ont mis en place une cellule d'accueil et d'écoute en 2014. Cette dernière "a recueilli des témoignages de 28 personnes mettant en cause 19 prêtres jésuites pour abus sexuels en France, dont treize sur mineurs et six sur majeurs", précise la Communauté de Jésus. "Sur ces 19 jésuites, quinze sont décédés. La majorité des faits dénoncés se sont déroulés entre 1950 et 1980, notamment dans des établissements scolaires alors sous la tutelle de la Compagnie de Jésus à Paris, Nantes, Le Mans, Lille, Toulouse et Vannes", poursuit-elle.

"Parmi les quatre jésuites toujours vivants, trois ont été condamnés par la justice pénale. Pour le quatrième, des recherches d'informations sont en cours ; il n'est plus en activité", selon elle.

Appel aux témoignages

La communauté, qui précise que cette cellule "travaille en totale collaboration avec la justice civile et la justice ecclésiastique", assure être "déterminée à porter un regard lucide et sans concession sur son passé" et ajoute avoir "conscience que tous les témoignages ne sont pas encore parvenus jusqu'à elle". Elle encourage les victimes à se faire connaître également auprès de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (CIASE) présidée par Jean-Marc Sauvé et qui a lancé début juin et pour un an un appel à témoignages.

La communauté compte aujourd'hui plus de 400 membres en France, dont une centaine de jésuites étrangers en formation, contre près de 1.500 membres en 1970. Fin décembre, les jésuites américains avaient promis la transparence sur la pédocriminalité dans leurs rangs, publiant les noms de plus de 200 prêtres "visés par des accusations crédibles" depuis les années 50. En décembre également, en Espagne, les jésuites avaient annoncé avoir ouvert une enquête interne sur d'éventuels abus sexuels commis sur des mineurs dans des écoles en Catalogne.