Affaire Fiona : Cécile Bourgeon de retour au procès

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Sans dire un mot, la jeune femme, jugée au côté de son ex-compagnon pour la mort de sa fille en 2013, a de nouveau pris place dans le box des accusés mardi, après avoir boycotté le lieu pendant deux jours. 

La mère de Fiona, qui avait boycotté vendredi et lundi son procès en appel devant les assises de Haute-Loire, a fait son retour mardi matin dans la salle d'audience.

Audition avec un expert-légiste. Sans dire un mot, la jeune femme a pris place dans le box des accusés, aux côtés de Berkane Makhlouf, son ex-compagnon. L'audience a débuté avec l'audition en visio-conférence d'une expert-légiste, un exercice virtuel puisque le corps de la fillette de cinq ans, morte en 2013, n'a jamais été retrouvé.

Pour elle, "les jeux sont faits". Cécile Bourgeon, 30 ans, avait refusé vendredi d'être extraite du dépôt du tribunal, après avoir été informée que le président de la cour d'assises de Haute-Loire, Étienne Fradin, avait pris deux jours plus tôt un apéritif avec certains avocats de l'affaire, dans un hôtel du Puy-en-Velay. "Elle n'a pas aimé la journée d'hier. Elle a l'impression que cela a été une mise à mort" et "pour elle, les "jeux sont faits", a expliqué à plusieurs reprises l'un de ses conseils, Me Renaud Portejoie.

Cette rencontre informelle avait incité la défense de Cécile Bourgeon à formuler une nouvelle demande de renvoi, refusée lundi par la cour. Une première audience d'appel avait déjà avorté en octobre après une vive passe d'armes entre les avocats de la défense et une partie civile. Jeudi soir, l'audience avait été suspendue car la mère de Fiona semblait au bord de l'évanouissement. Elle avait été aussi malmenée par les parties civiles à la suite du témoignage d'une ancienne voisine.

5 ans de prison en première instance. En première instance, en 2016 à Riom dans le Puy-de-Dôme, Cécile Bourgeon avait été condamnée à cinq ans de prison pour avoir fait croire à un enlèvement de la fillette, mais elle avait été acquittée des faits criminels. Son ex-compagnon Berkane Makhlouf avait, lui, écopé de 20 ans de réclusion pour avoir porté des coups mortels à Fiona, que le couple dit avoir enterrée près de Clermont-Ferrand.