Strasbourg : manif de gardiens de prison

  • A
  • A
Partagez sur :

Une quarantaine de surveillants de la maison d'arrêt de Strasbourg ont manifesté lundi matin devant leur établissement pour demander le maintien des fouilles corporelles systématiques, normalement interdites depuis 2009.

Les gardiens rassemblés à l'appel du Syndicat pénitentiaire des surveillants non gradés, majoritaire à Strasbourg, ont mis le feu à des palettes de bois devant des banderoles disant par exemple "Prison du cœur, maton qui pleure" ou "L'OIP sur la coursive".