La mère de Merah est minée par le remords

  • A
  • A
Partagez sur :

La mère de Mohamed Merah est minée par un "sentiment de culpabilité et de remords" et se demande comment elle aurait pu empêcher son fils d'assassiner sept personnes, a annoncé son avocat samedi à Toulouse.

"Est-ce qu'elle aurait pu éviter les choses, c'est la question qu'elle se pose", a dit Me Jean-Yves Gougnaud, le défenseur de Zoulhika Aziri. Sa cliente, interpellée mercredi, a été entendue en garde à vue jusqu'à vendredi soir, quand elle a été relâchée. "Ces trois jours de garde à vue ont été difficiles mais elle a coopéré", a affirmé son avocat, qui s'exprimait devant l'hôtel de police où sa cliente a été entendue.

"Elle était en colère", a précisé son conseil. "Elle se demande pourquoi son fils lui a fait ça. Elle lui en veut un petit peu". Zoulhika Azira est aussi "inquiète", a-t-il dit, "elle a peur de représailles, c'est pour ça qu'elle ne reviendra pas chez elle pour l'instant".